Publié le

Que peux-t-on planter en hiver ?

La période hivernale signe le repos des végétaux mais ce n’est pas autant qu’on ne peut pas fleurir son extérieur l’hiver et profiter d’un jardin ou d’une terrasse aux milles couleurs.

Alors quelles sont les plantes phare de l’hiver dont on peut profiter de l’automne jusqu’à la fin de l’hiver ?


LES FLEURS D’HIVER

Certaines sont vivaces, d’autres annuelles voire bi-annuelles, mais sachez que le panel de variétés de plantes, de diversité de port et de couleurs est très large, de quoi satisfaire tous les goûts !

Parmi elles, on retrouve les plantes fleuries dont vous pourrez profiter immédiatement comme les pensées, les bruyères d’hiver, les chrysanthèmes, les primevères, les cyclamens ou encore les roses de Noël, aussi appelées hellébores…. En pleine terre, en pot ou jardinière, elles sauront contraster avec la grisaille hivernale.


Pensées

Aussi, les feuillages colorés des heuchères pourpre ou caramel ou des graminées ornementales agrémentent les compositions fleuries.


Pensées / Bruyères / Heuchères

Puis, on retrouve celles pour lesquelles il va falloir être plus patient, comme si elles se faisaient désirer et que nous devions les mériter… 🙂

Il s’agit donc des bulbes à floraison printanière. Moins sexy, je vous l’accorde, de planter des bulbes qu’une plante fleurie, à première vue, mais sachez qu’ils fleuriront à la fin de l’hiver, tout début du printemps comme une surprise, un cadeau qui s’offre à vous et que vous aviez presque oublié.

On plante donc en hiver les tulipes, les narcisses, les jacinthes ou encore les crocus.


Tulipes

Tous peuvent se cultiver en pleine terre mais aussi en pot ou jardinière pour garnir les terrasses et balcons selon vos envies, au même titre que les plantes fleuries.


COMMENT PLANTER LES BULBES

Une règle de base dit qu’il faut planter les bulbes de deux fois leur hauteur.

  • Creusez des trous légèrement plus grand du diamètre du bulbe à environ 7 à 10cm de profondeur. Si vous êtes hésitants, il existe des plantoirs spécifiques. Espacez les bulbes de deux fois leur diamètre et disposez-les en quinconce pour un effet visuel plus naturel. Pour une culture en pot et un rendu bien dense, n’hésitez pas les espacer un peu moins.
  • Rajoutez une poignée de terre bien drainée au fond des trous.
  • Déposez les bulbes un à un dans chaque trous la pointe vers le haut. Si vous pensez l’avoir planté à l’envers, ne vous en souciez pas, l’attraction terrestre se chargera d’attirer les racines vers le bas.
  • Recouvrez totalement les bulbes d’un bon terreau et tassez légèrement.
  • La pluviométrie de cette période suffit, il n’est donc pas nécessaire d’arroser vos tulipes ou autres bulbes s’ils sont en pleine terre ou exposés aux intempéries. En revanche, en pot sur une terrasse ou un balcon abrité, un ajout d’eau tous les mois est préférable.

Tulipes

BON A SAVOIR

Les bulbes refleurissent chaque année, à condition de respecter quelques précautions.

Après la floraison, il faut attendre, avant de couper les feuilles, que celles-ci soient bien jaunes et bien fanées, car c’est à ce moment précis que le bulbe constitue ses réserves pour l’année prochaine.

Si vous supprimez les feuilles précocement, le bulbe risque de ne pas fleurir. En revanche, vous pouvez couper les fleurs pour plus d’esthétisme.

Ensuite, deux possibilités, soit vous laissez les bulbes en terre et vous laissez la nature faire le reste de l’année. Soit vous les déterrez en prenant soin de nettoyer partiellement la terre, puis vous les remisez dans du papier journal, dans une pièce au frais et dans le noir. A l’automne ou l’hiver prochain, vous n’aurez plus qu’à les replanter.


Enfin, soyez vigilants sur l’exposition des fleurs d’hiver : les tulipes par exemple ont besoin de soleil quand les bruyères acceptent une ombre totale.


ET AU POTAGER ALORS ?

Côté potager, c’est la saison de planter les brocolis, choux, carottes, épinards, betteraves, de l’ail, ou encore de la mâche qu’il convient de protéger par une cloche ou un voile d’hivernage si les températures sont extrêmes.


Bien entendu ces plantations sont à effectuer en dehors des périodes de gel et en cette période hivernale il convient aussi de protéger certaines plantes. Découvrez ici mes quelques astuces pour protéger efficacement ses plantes du froid.


Crédits photos et textes : OsezPlanterCaPousse
Publié le Un commentaire

Sapin de Noël, Nordmann Vs Épicéa, lequel choisir ?

Chaque année, plus de 5 millions de sapins naturels sont vendus en France pour les fêtes de fin d’année.

C’est donc tous les ans le même dilemme : Nordmann Vs Epicéa ? Lequel choisir ?

Faisant directement l’impasse sur les sapins synthétiques qui restent bien évidemment une autre alternative ; vous trouverez dans cet article les avantages vous aidant ainsi à faire le choix cornélien de la variété de votre sapin.

Alors êtes-vous plutôt Nordmann ou Épicéa ?


L’ÉPICÉA

Originaire des montagnes d’Europe comme les Ardennes par exemple, l’Épicéa présente de nombreux avantages.

Sa forme est conique et généralement bien homogène et équilibrée. Les Épicéas sont à la fois denses et bien touffus et laissent apparaître des aiguilles fines et délicates. Sa couleur est plutôt vert tendre.

       Son parfum enivrant

Avec son parfum profond, il embaume nos intérieurs de cette odeur de sève résineuse si particulière comme nulle autre pareille. Ces émotions olfactives nous replongent directement dans notre enfance et ravivent des souvenirs agréables.

         Son prix

L’Épicéa est un sapin qui pousse relativement vite. Comptez environ 8 années pour qu’il atteigne 2 mètres de haut. Ce qui est toute proportion gardée, relativement rapide. Cette rapidité de croissance permet ainsi aux producteurs de proposer des prix attractifs.

Forts de ce arguments, il est resté pendant longtemps le bestseller des ventes de sapins en France.


NORDMANN

Détrônant l’Épicéa depuis déjà 2015 avec plus de 72% des ventes, il est désormais la vedette !

Découvert par le botaniste A. Von Nordmann dans les montagnes du Caucase entre 1 000 et 2 000 mètres d’altitude, il est cultivé en Europe occidentale depuis 1848.

Alors, quelles sont ses caractéristiques ? Comment est-il devenu en quelques années le numéro 1 des ventes ?

       Sa silhouette parfaite et ses larges aiguilles

C’est ce qui le caractérise en premier lieu. Une forme parfaitement pyramidale avec de larges aiguilles d’un vert sapin franc, des étages touffus et bien marqués permettant de le décorer plus facilement.

       Sa résistance implacable

Son véritable atout, et non des moindres, est qu’il supporte parfaitement bien la chaleur de nos intérieurs. Et ce n’est pas rien ! Une garantie d’avoir des aiguilles qui ne tombent pas au moindre passage d’enfants ou d’animaux domestiques et un sapin comme neuf le jour du réveillon ou le jour de Noël.

Malgré une croissance plus lente, ses atouts de tailles, nous font oublier son prix plus élevé.


CONSEILS D’ACHAT & ASTUCES

  •  Favorisez l’achat chez un producteur plutôt qu’en grande surface ou en jardinerie.

Acheter directement aux producteurs, c’est l’assurance d’avoir un sapin « frais », qui n’a pas été coupé il y a plusieurs semaines et qui n’a pas voyagé dans des chambres froides ou autres entrepôts.

Que votre choix porte sur le traditionnel Épicéa ou sur l’actuel Nordmann, achetez directement au producteur c’est la garantie d’avoir une excellente tenue dans le temps de votre sapin.

C’est un acte éco-responsable, votre achat profitera directement à l’économie locale.

  • Surélevez votre sapin, surtout si vous avez un chauffage au sol soit à l’aide d’une table, ou d’un support quelconque, soit à l’aide de matériaux isolants (tasseaux de bois, lièges, etc…)
  • Récupérez les tiges du bas du sapin pour en faire des compositions de table. Ajoutez quelques branches de buis, une pomme de pin, quelques roses de Noël ou autres accessoires et le tour est joué.


RÉCAPITULATIF

ÉpicéaNordmann
  les + 
Prix attractif
Odeur emblématique
Croissance rapide
Résistance à la chaleur
Excellente durabilité
Ne perd pas ses aiguilles
  les –
Non résistant à la chaleur
Perd rapidement ses aiguilles
Prix plus onéreux
Croissance lente

En conclusion, il n’y a pas de bons ou de mauvais sapins. Le choix reste personnel ! Ce qui est important, c’est d’en prendre un à son image, qui correspond à soi et à ses propres valeurs.

A vos achats…

Et pourquoi pas un sapin sans sapin

Un sapin de Noel design, contemporain et 100% aérien

Crédits photos et textes : OsezPlanterCaPousse