Publié par Laisser un commentaire

SOS Pelouse, comment entretenir sa pelouse au printemps ? #1

Vous enviez les pelouses savamment entretenues des jardins publics ou mieux encore des golfs et de leurs greens si beaux.

Vous en rêvez et malheureusement c’est sans succès pour vous !

Sachez que l’entretien d’un gazon relève presque d’un art à part entière.

Votre pelouse, qui était jusqu’à là en stade de dormance pendant la période hivernale, comme un animal hibernerait, se réveille avec les premières pluies et chaleurs printanières.

Généralement négligée dans les jardins privés, la pelouse étant une plante comme une autre, elle nécessite au même titre que les autres végétaux un entretien et nettoyage de printemps.

Voici donc 6 étapes clés pour un entretien printanier de gazon, un brin puriste je l’avoue.

Du coup, en fin d’article je vous indique les étapes d’un entretien plus ‘light’ réalisable sur des superficies importantes.


ÉTAPE 1. TONDRE AU PLUS COURT

Dès mi-mars, effectuez votre première tonte au plus court de la tondeuse.

L’objectif étant de couper au maximum les brins de gazon afin de dévoiler la mousse aux rayons du soleils pour qu’elle meurt et pour favoriser le renouvellement des brins d’herbes.

Toute la durée du printemps, il est nécessaire de tondre très régulièrement environ une fois par semaine pour ces même raisons.

Les températures ne sont pas encore trop chaudes en journée et les pluies printanières permettent au gazon d’être maintenu ‘court’.

Cela le fortifie, se débarrassant de la mousse, le gazon capte plus la lumière, crée de nouvelles tiges, multiplie ces brins d’herbes pour justement se préparer à gérer les chaleurs du plein été.

Cette étape est aussi un pré-requis en vue de préparer le terrain pour l’étape 2.


ÉTAPE 2. SCARIFIER LA PELOUSE

A l’aide d’un outil spécifique appelé scarificateur, manuel ou électrique, l’objectif est double.

D’une part, il permet de soulever tous les déchets végétaux, organiques et autres sédiments accumulés dans le temps sur le sol et, surtout de décoller la mousse du sol afin d’apporter de la clarté et de la lumière aux brins de pelouse.

Enfin, scarifier la pelouse revient à entailler légèrement le terrain lui permettant une meilleure absorption des nutriments et eaux de pluies.

Pour un résultat optimal, passez le scarificateur en longueur et en largeur, créant ce dessin à plusieurs carrés.

Certes votre pelouse paraît moins belle après le passage du scarificateur, mais c’est un mal pour un bien, croyez-moi et cela ne dure finalement pas très longtemps avant qu’elle ne retrouve sa beauté.



ÉTAPE 3. RAMASSER LA MOUSSE

Si vous avez un scarificateur à bac récupérateur, il ramassera la mousse pour vous, le cas échéant il vous faudra la ramasser manuellement.

Une idée de réutilisation de la mousse est la réalisation de décoration végétale japonaise en kokedama, que je vous laisse découvrir dans le lien.



ÉTAPE 4. CAROTTER

Ici, l’objectif est de faire respirer le sol en profondeur.

Munie de chaussures de jardinier à semelles spécifiques avec des pointes rigides d’environ 3cm , il s’agit de perforer le terrain.

A pratiquer sur terrain humide de préférence, à l’occasion d’un tour dans le jardin, cette étape reste un peu physique.



ÉTAPE 5. DRAINER & SEMER

Pour les terrains à tendance argileuse, il est important de veiller à un bon drainage.

Mélangez des graines de pelouse avec du sable dans un sceau.

Versez le tout sur votre pelouse, et bizarrement passez le balai sur votre gazon en prenant soins de remplir tous les trous.

Les carottages vont se remplir de ce mélange ultra-efficace drainant et de graines prêtes à pousser.

Idéale également pour réaliser une surface de réparation de gazon, cette technique est utilisée comme entretien fréquent sur les greens de golf.



ÉTAPE 6. FERTILISER

Au même titre que vous mettez de l’engrais à vos plantes, pourquoi votre pelouse ne le mériterait-elle pas ?

Fertilisez avec des solutions naturels votre pelouse, celles qui favorisent le développement microbiologique et le respect la biodiversité comme des cendres de bois par exemple.


Enfin, pour un entretien plus léger ou pour des superficies importantes, les étapes 1 & 2 de tontes courtes et régulières et de scarification sont indispensables pour entretenir convenablement votre gazon.

Après tout ce mal donné, n’oubliez pas de l’arroser. Ayant été un peu mal malmenée elle aura besoin d’arrosage, peu mais fréquent pour assurer sa reprise rapide.

Vous verrez très vite les bienfaits d’entretenir son gazon !


Pour aller plus loin, découvrez que fait-on au jardin au printemps ?


Crédits photos et textes : OsezPlanterCaPousse 
Publié par

L’outil indispensable du jardinier : le sécateur à poignée tournante by Fiskars

Incontournables du jardin, les instruments de tailles se doivent d’être intelligents, maniables et durables dans le temps.

Aujourd’hui, les fabricants rivalisent d’ingéniosité pour nous simplifier la vie et œuvrent pour le bien être du jardinier et de leurs petites mains, en autres.

Que vous soyez jardinier du dimanche ou jardinier au quotidien, d’intérieur ou de grand air, vous en avez forcément besoin d’un ! Voici donc l’outil indispensable, le sécateur best-seller de la gamme PowerGear™ de chez Fiskars, le modèle PX92.

Doté d’un concept unique de crémaillère et de poignée tournante, il est ergonomique, léger, maniable et pour le moins très abouti :

La poignée inférieure pivote à chaque pression suivant le mouvement naturel de la main et allégeant l’effort de manière substantielle lors d’une taille intensive.

Autre point technique, la crémaillère permet une coupe franche sans forcer : tout se passe dans une telle douceur pour protéger nos petites mains des mauvais frottements et des ampoules…

Enfin, il est équipé de lames en acier suédois trempé et d’un revêtement anti-adhérent sur la lame supérieure, pour un tranchant durable.

Que ce soit pour un usage léger ou plus intensif, c’est la référence en matière de sécateur! Le tester, c’est l’adopter… Vous essayez ?


Sécateur PowerGear™ PX92 – Fiskars,

Bon à savoir

  • Garantie 25 ans. Prix selon revendeurs à 29.90€ttc.
  • Conseils d’entretien de vos outils : après chaque utilisation, rincez à l’eau claire et essuyez avec un chiffon sec et propre et graissez en cas de besoin. Remisez vos outils dans un endroit sec.
  • Il est interdit, par arrêté préfectoral, de tailler vos haies et arbres du 1er avril au 31 juillet pour le respect de la biodiversité. Les haies représentent un écosystème et sont des sites de reproduction en particulier pour les oiseaux, de nourrissage et de refuge pour de très nombreuses espèces animales. L’entretien reste possible au pied des haies, sans tailler de branches. La taille d’une branche reste eceptionnelle en cas de problème particulier.

Crédit texte et vidéo : OsezPlanterCaPousse 
Crédit musique : Walk in the woods de Jef
Publié par

Que faire dans le jardin à l’arrivée du printemps ?

L’hiver touche bientôt à sa fin et le printemps pointe gentiment le bout de son nez.

Évidemment chaque changement de saison implique de nouvelles activités.

Alors que fait-on à l’arrivée du printemps ? Quels sont les premiers travaux à entreprendre au jardin ?

Je vous explique en détail 3 bons gestes simples mais indispensables à adopter pour une belle reprise des végétaux.


Dès la première quinzaine de mars, on commence les premières tontes.

A cette époque de l’année les végétaux redémarrent et votre pelouse va avoir besoin d’entretien au même titre que les autres plantes.

J’insiste sur ce point car je trouve de manière générale que fréquemment les propriétaires de jardins ne s’occupent pas ou très peu de leur pelouse.

Et pourquoi donc ? Ce parterre végétalisé qui vous apporte fraicheur et verdure toute l’année n’attire pas plus que cela votre attention ? Ne mérite-il pas le même entretien que ceux que vous accordez aux autres végétaux.

Et bien, personnellement je dis oui, oui et encore oui !!! Une belle pelouse s’entretient et on voit de suite la différence entre un gazon entretenu ou non.

A cette époque de l’année, votre gazon bénéficie des pluies printanières et de la fraicheur des nuits. C’est donc un période de croissance idéale pour lui : de l’eau, les premiers rayons d’un soleil doux, et des températures optimales douces en journée et fraiches la nuit.

Il est donc primordial de tondre très régulièrement pendant toute la saison du printemps jusqu’aux chaleurs accablantes d’été.

Une tonte à 5 cm toutes les semaines ou tous les 15 jours même si vous avez l’impression que vous n’allez pas couper grand chose est à prévoir.

Cela va permettre de stimuler un maximum votre gazon et de l’aider à produire de nouvelles pousse et intensifier la densité des mottes.

Il vous faudra aussi le démousser à l’aide d’un outil spécifique que vous pouvez d’ailleurs louer (manuel ou automatique). Des griffes viennent racler la terre et décoller la mousse. N’ayez crainte si quelques brins d’herbes sont également enlevés avec celle-ci. C’est moins grave que la laisser.

La mousse est une véritable plaie pour les pelouses. Elle se propage à une vitesse grand V et étouffe littéralement votre gazon.

Pour se débarrasser d’elle naturellement, sans désherbant chimique, la seule solution est la combinaison d’un démoussage annuel et d’une tonte courte régulière au printemps qui permet au soleil de sécher la mousse restante.

Vous remarquerez d’ailleurs qu’elle ne se développe que dans les espaces peu ensoleillés.

Eh oui, pas de solution miracle !…. En revanche, faites-le chaque année en vous y tenant, et je vous garantis que votre pelouse n’en sera que plus belle et en fera peut-être même jalouser certains.


Taillez

Naturellement, la taille fait partie des activités de printemps. Alors que taille-t-on précisément ?

Les arbustes, les arbres fruitiers, les rosiers, les lavandes, les haies. Bref, il y a de quoi de faire.

Les tailles sont extrêmement importantes et il ne faut pas minimiser leurs bienfaits.

Négligeriez-vous votre coupe de cheveux ? Je ne pense pas ….

Les tailles permettent aux végétaux de manière générale de se ramifier et de se renforcer via le grossissement des tiges, de troncs et la formation de bois. Ils n’en seront que plus résistant au vent notamment.

Toutefois, quelques règles basiques sont à respecter.

Taillez les bois morts, les branches en sur-nombres ou mal placées et rabattez un peu les végétaux pour contenir leurs croissances, les fortifier, et leur donner un aspect plus dense et compacte.

Veillez aussi à utiliser un outil propre afin de ne pas propager de parasites ou de champignons et aussi bien aiguisé. Une coupe plus nette et franche favorisera une meilleure cicatrisation des végétaux.

J’en profite pour vos présenter une petite merveille de chez Fiskars le sécateur PX92 à poignée tournante qui permet une excellente prise en main et évite les nombreux frottements trop souvent synonymes d’ampoules. Un « must-have » au jardin.


Plantez

Le printemps est idéal pour planter les plantes vivaces aromatiques que vous allez pouvoir déguster toute au long de la saison estivale dans vos petits plats préférés.

Alors, ne manquez pas ce rendez-vous, au risque de le regretter plus tard !

Favorisez des plans cultivés en agriculture biologique de préférence et une plantation d’ici à fin mars.

Aussi, parmi les aromatiques vivaces, vous retrouverez : le Thym, la Menthe, le Romarin, la Ciboulette, la Sauge, le Laurier, la Marjolaine, la Mélisse ou Citronnelle, l’Estragon, ou encore Oseille …


Allez, à vos pelles, sécateurs, taille-haies et préparez votre jardin, la reprise n’en sera que meilleure !


Crédit texte et photos : OsezPlanterCaPousse