Publié le Un commentaire

Comment entretenir ses poteries terre cuite ?

Les poteries terre cuite faites d’argile naturelle, qui arborent nos balcons, jardins et autres terrasses, offrent de nombreux avantages mais présentent également l’inconvénient de se couvrir de taches avec le temps.

Alors, comment entretenir ses poteries terre cuite ? Comment les nettoyer efficacement sans les abîmer ? A quelle fréquence ? Et comment les protéger des fissures ?


Avec les poteries terre cuite, il y a un avant – un pendant – et un après.

Et oui toutes les phases sont importantes pour limiter les taches blanches dû au calcaire et les décolorations dûes aux engrais, dépôts organiques et substrat trop riche.


ENTRETIEN DES POTS AVANT PREMIÈRE UTILISATION

Avant toute première utilisation, il est primordial de faire tremper les pots neufs pendant 48 h dans l’eau de pluie de préférence.

Après ce trempage, les pots doivent être complètement sec avant d’accueillir une plante.

Autant que possible, retournez-les et faites les sécher au soleil. Il n’est pas utile de les essuyer. Seuls le soleil et le vent assècheront correctement vos pots.


ENTRETIEN DES POTS PENDANT L’UTILISATION

Afin de protéger vos poteries des gelées et des fissures, il est essentiel de prendre quelques précautions :

  • A la plantation, il est déterminant de prévoir un drainage de qualité pour limiter toute eau stagnante au fond ou une humidité excessive de la motte de manière générale. Quelques cailloux plus grossiers au fond et des billes d’argile en couche épaisse seront garants d’un drainage adéquat. Pour pérenniser ce dispositif, et éviter que la terre « ne file au fur et à mesure » dans « la zone de drainage » je rajoute un feutre de plantation entre les billes d’argile et la terre, permettant ainsi à chacun de rester à sa place et de ne pas se mélanger.
  • En hiver, supprimez les soucoupes et surélevez de quelques centimètres vos poteries afin qu’elles ne soient pas en contact direct avec le sol, écartant tout risque de gel.
  • En pleine saison, n’oubliez pas de tourner vos poteries. Outre le fait que cela profitera à son hôte, exposez alternativement au nord et au sud, l’effet patine de la poterie sera d’autant plus agréable et homogène, ne vieillissant pas de la même manière au nord et au sud.


COMMENT NETTOYER SES POTERIES TERRE CUITE ?

Une fois encrassées, il est de bon ton de nettoyer vos poteries car mine de rien, ce calcaire obstrue la porosité de la terre cuite et réduit de ce fait les bienfaits des échanges thermiques que l’argile permet.

Et pas de secret, l’huile de coude est nécessaire. Vous pouvez utiliser selon le niveau de salissure une brosse en chiendent, ou dans les cas les plus extrêmes une paille de fer. Brossez délicatement pour ne pas entamer l’argile et rayer vos poteries. Seules les tâches les plus coriaces et épaisses nécessitent la paille de fer.

L’ajout de vinaigre blanc est conseillé. Très efficace pour dissoudre le calcaire, vous pouvez le diluer ou agir localement. Rincez abondement à l’eau claire ensuite, et faites sécher comme décrit précédemment.

Après le « décapage », vous pouvez nourrir vos poteries en appliquant avec un chiffon sec de l’huile de tournesol, de l’huile de lin. Massez et faisant des ronds et essuyez le surplus. A appliquer sur pots neufs ou nettoyés.


Ces entretiens sont à renouveler dès que les pots le nécessitent, sans fréquence particulière.

Le printemps arrive bientôt, alors prêts pour le nettoyage de printemps des pots ?



Crédits textes et photos : OsezPlanterCaPousse
Publié le 2 commentaires

Top 5 des idées cadeaux 🎁 pour plantes « lovers »

Vous souhaitez faire plaisir et gâter vos proches mais vous êtes à court d’idées cadeaux pour Noël ?

Je vous propose une « wishlist » qui saura rendre heureux n’importe quel amoureux des plantes.

1. Mon coup de cœur, le livre « URBAN JUNGLE »

Magnifique source d’inspiration pour tous ceux qui veulent emmener un peu de nature chez eux ou se créer une jungle urbaine tropicale.

Rédigés par Igor Josifovic et Judith De Graaf et désormais disponible en français, c’est l’un des incontournables ! Au prix de 24€ seulement, à découvrir ici.

A défaut du livre, vous pouvez aussi consulter l’article Comment se créer une jungle urbaine pour 0€ ?

2. Un décoration végétale tendance

C’est la grande mode des terrariums !

Qu’ils soit grands ou petits, suspendus ou à poser, ouverts ou clos, ambiance forêt tropicale ou désert mexicain, c’est un petit bout de nature miniaturisé que le plante lover adorera observer. Le voir évoluer et grandir sera une source de satisfaction. A partir de 15€.

Et pourquoi pas un kokedama !

Issu d’un art végétal japonais, ces petites boules de mousse à suspendre ou à poser sur lesquels s’épanouissent une plante ont aussi beaucoup de succès. Et vu que c’est un peu nouveau, cela lui plaira forcément !

Comptez environ entre 25€ à 65€ selon la plante du kokedama.

Découvrez dans cette vidéo, comment faire votre propre Kokedama. Étapes par étapes, je vous dévoile tout 🙂

Vidéo Kokedama

Si cette vidéo vous a été utile, abonnez-vous à la chaîne pour ne manquer aucune vidéo, en cliquant ci-dessous.

3. Un kit de graines à Bonsaï prêtes à planter

Il existe dans le commerce une multitude de petits coffrets à Bonsaï prêts à planter. Constitué généralement de 4 à 5 variétés de graines de Bonsaï : Pin, Érable, Cerisier…, de terre déshydratée, de pots de culture, d’outils à Bonsaï, et d’un guide d’utilisation, c’est ludique et ça fonctionne. Pour l’avoir testé, j’ai trouvé cela très sympa à réaliser.

C’est un cadeau dont, certes, l’heureux élu ne se servira pas tout de suite, mais rien qu’à l’idée de savoir que cette petite expérience l’attend au printemps, le satisfera.

Comptez environ entre 15€ à 20€ le coffret selon les marques.

4. Une station de bouturage design

Il existe dans le commerce de très belles stations de bouturage, autrement appelés vases aquaculture.

Avec des formes bien adaptées permettant à la fois aux racines de ne pas être écrasées et de bien maintenir la plante hors de l’eau, ces vases sont idéales pour réussir vos boutures en eau !

Ici quelques exemple de vase aquaculture à retrouver sur la boutique en ligne.

5. Une poterie, un cache pot, un gant de jardinage…

Bref, un accessoire dont le plant addict a toujours besoin.

A force de boutures, et autres divisions, les poteries ou cache pot deviennent des denrées rares. Personnellement, je suis toujours à court.

Que ce soit une belle poterie traditionnelle en terre cuite, un pot intelligent « à réservoir », un cache pot en faïence, en inox, en tissu ou en osier, une utilité sera très vite trouvé à ce cadeau.

Je vous présente ici ma petite sélection d’accessoires tendances et utiles.

Les caches pots en tissu de chez Maison Bouture disponibles en deux tailles différentes et trois coloris écru, vert d’eau et bleu canard. D’autres coloris sont à l’étude et viendront élargir la gamme. A partir de 6€, en vente sur leurs jardins éphémères organisés dans toutes les grands villes françaises.

Crédit photo : Maison Bouture

Ou une version plus minimaliste et contemporaine aux formes épurées avec les caches pots blanc mat de Übertöpf en vente chez Botanic.

Cache pot blanc mat Übertöpf disponible en magasin chez Botanic.

A partir de 5€ –  Ø de 17cm


 

Cela peut être aussi un accessoire qui s’use et qui nécessite d’être renouveler comme une paire de gant, surtout que désormais il en existe avec des motifs et couleurs beaucoup plus attrayants qu’avant.

J’ai sélectionné pour vous ceux de la gamme Nude-I ou Flower I de chez Rostaing.

Ces gants sans couture sont de véritable seconde peau. Ils associent étanchéité, résistance, confort, et dextérité.

 

Crédit photo : Rostaing

Gamme Nude-I

Composé à 90% de fibres de bambou, destiné au rempotage, le gant Nude-I est délicatement parfumé à l’eucalyptus.

A partir de 5.90 € en jardinerie

Gamme Flower-I

Composé en fibres polyesters, le gant Flower -I orné d’un motif fleuri est un compagnon pour le jardinage au quotidien.

A partir de 7 € en jardinerie

Enfin, la cerise sur le gâteau serait évidemment de soigner l’emballage avec du papier cadeau sur le thème des plantes évidemment !

A vos achats, les amis 🙂 ! 

Crédits textes et photos : OsezPlanterCaPousse®

Publié le

Le Sansevieria : tout savoir de A à Z #Vidéo #DIY

Découvrez en vidéo comment diviser ou séparer le Sansevieria et comment le bouturer à partir d’une simple feuille.

Deux variétés et deux techniques différentes vous sont présentées dans cette vidéo.

Essayez, c’est très simple et multipliez ainsi votre collection de plantes.

Si vous avez aimé cette vidéo, n’oubliez pas de vous abonner à la chaîne Youtube.

Crédit musique : All I Love de Philip E Morris

Crédit texte : OsezPlanterCaPousse®