Publié le Un commentaire

5 étapes au jardin pour passer à l’hiver

L’hiver s’installe à grand pas, avec des températures de plus en plus fraiches qui accompagnent de la chute des feuilles des arbres, changeant le panorama le temps d’une nouvelle saison.

L’automne et l’hiver sont bels et bien installés et il est grand temps de faire un bon ménage au jardin !

Voici 5 étapes à faire au jardin pour préparer l’hiver.


1.RAMASSER LES FEUILLES MORTES

Étalées sur votre pelouse désormais devenue un véritable camaïeu de couleurs automnales flamboyantes dès qu’un rayon de soleil surgit, et malgré ce magnifique spectacle, les feuilles mortes sont à ramasser à la pelle !

Outre le fait qu’elles empêchent votre pelouse de respirer et de faire le plein de lumière pendant cette période où les jours sont courts, elles s’avéreront très utiles pour créer un paillage et protéger naturellement des plantes contre le froid ou pour être utilement recycler en compost que vous utiliserez au printemps prochain pour fertiliser.


5 étapes au jardin pour passer l'hiver
5 étapes au jardin pour passer l’hiver

2. HIVERNER LES ROBINETS & PROTÉGER VOS PLANTES DU FROID

Stoppez l’arrivée d’eau de votre robinet extérieur et purgez le circuit afin que l’eau résiduelle et le gel n’endommage pas votre robinet et vos canalisations.

Puis rangez vos tuyaux d’arrosage et arrosoirs dans une pièce hors gel ou à défaut mettez vos arrosoirs à l’envers – surtout pour les arrosoirs en zinc – afin que l’eau ne s’infiltre pas.

Enfin, découvrez mes astuces pour protéger efficacement vos plantes du froid et du gel.


3. FAIRE PLACE NETTE DES ANNUELLES ET ENTRETIEN DES VIVACES

Retirez les mottes des plantes annuelles fanées et taillez vos plantes vivaces en rabattant les branches mortes, mal placées ou en surnombres.


4. NETTOYER LES OUTILS

Un peintre se doit d’avoir de bons pinceaux, un jardinier de bons outils !

Alors, on vérifie les lames des sécateurs, des tailles-haies, et de la tondeuse. On gratte à la paille de fer la rouille et on affûte les lames. Plus vos lames sont affûtées et tranchantes, moins c’est agressif pour les plantes.

Nettoyez les autres petits outils tels que les pelles, grattoirs, plantoirs de la même manière à l’exception des manches en bois qui apprécieront une huile pour être nourri, conserver leur éclat et éviter toute fissure.

Évidemment on sèche tout bien correctement avant de tout ranger.


5. PLANTER DES BULBES & SE FAIRE UNE COMPOSITION AUTOMNALE

D’octobre à fin décembre, plantez les bulbes à floraisons printanières telle que les tulipes, jacinthes, narcisses en pleine terre, en pot, ou en jardinière. Au printemps, leurs couleurs et parfums vous immergeront directement dans la saison.

Enfin, faites-vous plaisir et préparez-vous une belle composition de saison pour l’extérieur, histoire de ne pas rester avec un jardin « en sommeil ».

Favorisez pour une composition mixte faite à la fois de plantes vivaces : roses de Noël, bruyère, euchère ; et d’annuelles : cyclamen, pensée.

De cette manière vous n’aurez qu’à renouveler les annuelles vous permettant de diversifier au fil des années les variétés et les couleurs.


Crédit photos et textes  : OsezPlanterCaPousse
Publié le 2 commentaires

En automne, on fait quoi au jardin ?

Personne mieux placé que Maupassant pour décrire cette incroyable saison : « L’automne, l’automne merveilleux, mêlait son or et sa pourpre aux dernières verdures restées vives, comme si des gouttes de soleil fondu avaient coulé du ciel dans l’épaisseur des bois. »

fall-1072821_1920

Des camaïeux d’or, pourpre, orange, jaune, rouge vif et marron s’entremêlent, et donnent envie de passer du temps au jardin, en se délectant des éclats de couleurs variées et vives que le soleil sublime avec délicatesse.

bench-560435_1920

Alors concrètement, que faire dans son jardin ou sur son balcon à l’automne ?

Voici donc la « To do List » :

– Planter les bulbes : c’est la pleine saison pour planter les bulbes de tulipes, jonquilles ou jacinthes. Ils germeront dès l’arrivée du printemps et amèneront une touche de couleur dans votre jardin ou sur votre balcon.

Les bulbes doivent être plantés en pleine terre ou en pot en positionnant l’extrémité pointue du bulbe dirigé vers le haut.

Enterrez le bulbe de deux à trois fois sa taille, recouvrez de terre, et tasser pour d’enlever les poches d’air. Espacez-les de 5cm les uns des autres, puis exposez au sud.

Astuce : Vous pouvez utiliser un plantoir à bulbes qui vous aidera à faire un trou suffisamment large et profond.

– Planter des végétaux : la saison est idéale pour planter des arbres ou des rosiers. La terre est encore suffisamment tiède avec les chaleurs de l’été et suffisamment humide avec les pluies d’automne pour accueillir une nouvelle motte de racine qui aura le temps de s’adapter à son nouvel environnement et de développer son système racinaire.

Astuce : arrosez copieusement après avoir planter pendant quelques jours.

– Tailler les plantes vivaces herbacées, arbustes et buissons.

Bref, faites du nettoyage : coupez les plantes vivaces avant que les plants jaunissent ou flétrissent et ne soient plus agréable à l’œil. Les plantes herbacées commencent en effet à se préparer pour l’hiver et ramènent leurs sèves vers leurs propres racines.

Les arbustes et buissons peuvent être rabattu d’un quart. Cela les fortifiera pour la saison prochaine.

Astuce : Utilisez des outils adaptés, propres et aiguisés : sécateurs, taille haies...

– Tailler les haies : c’est l’heure de la dernière taille des haies avant l’hiver. Cette taille peut paraître inutile pour certains mas en réalité elle est très importante car elle évitera l’accumulation d’humidité et un pourrissement de la haie par l’intérieur. Elle est donc à prendre au sérieux.

Soignez la coupe en étant un maximum régulier pour ne pas former de trous dans lesquels il n’y aura pas de repousses pendant l’hiver et qui donneront un aspect dégarni par endroit au printemps.

Astuce : créez-vous un gabarit de coupe et/ou prenez des repères fixes verticaux et horizontaux. Ce peut être un mur, un pylône pour les repères verticaux et un câble électrique ou un toit pour les repères horizontaux à titre d'exemple.

– Entretenir la pelouse : pendant l’hiver elle est mise à rude épreuve, il faut donc la bichonner avant les grands froids :

  1. Ratissez la pelouse pour retirer les feuilles mortes tombées des arbres lui permettant de prendre plus de luminosité.
  2. Tondez une dernière fois début novembre à une hauteur minimum d’environ 5cm. Sachez qu’une pelouse haute absorbe mieux la faible luminosité de l’hiver qu’une pelouse courte et résiste mieux à l’apparition de mauvaises herbes et de mousses.
  3. Fertilisez la pelouse mais pas avec n’importe quoi ! Un engrais d’automne est nécessaire car il peu dosé en azote et bien chargé en potassium. Sur les engrais classiques des pelouses c’est généralement le contraire, il y a plus d’azote et moins de potassium. Alors soyez vigilant sur l’achat de votre engrais ; le potassium l’aidera à mieux résister au gel.
Astuce : Mettez les feuilles mortes ramassées au compost ou aux pieds des arbres pour un paillage de protection au froid.

– Hiverner ses plantes : poser du voile d’hivernage, pailler le pied des plantes pour les protéger efficacement du froid hivernal. Un article sera consacré à ce thème prochainement.

Crédits texte : OsezPlanterCaPousse®