Publié le Laisser un commentaire

Comment créer un tableau végétal ? #tuto #DIY

Découvrez en vidéo comment réaliser votre tableau végétal Cornes de Cerf !

Pas à pas, le matériel, les étapes et toutes les astuces nécessaires en détails pour que ce soit une réussite et que le résultat soit juste magnifique !

Et n’oubliez surtout pas de prendre beaucoup de plaisir à réaliser votre décoration végétale, c’est le principal !

Et pour ceux qui ne se sentent pas de le réaliser tout seul, vous retrouverez ce tableau végétal naturel Cornes de Cerf sur la boutique en ligne.


Mon matériel



N’hésitez pas à laisser vos commentaires, je vous répondrai avec grand plaisir.

A vous de jouer !

*liens affiliés : en passant par ces liens, vous me permettez de toucher un tout petit pourcentage sur ces produits que j'utilise quotidiennement sans payer plus cher pour autant évidemment ! Merci infiniment pour votre soutien tellement précieux !!
Publié le

INFO POINT DE VENTE ! Retrouvez les murs végétaux aux Serres du Lycée horticole de Lyon-Dardilly

Succombez au charme d’une décoration végétale design, inédite et verticale pour un gain d’espace au sol.

Déclinés sous 3 formats Large 60cm / Medium 35 cm / Small 15cm, ils sont composés de véritables plantes et ce qui fait toute la différence !

Retrouvez dès à présent les murs végétaux d’intérieur by OsezPlanterÇaPousse en vente directe aux Serres du Lycée horticole de Lyon-Dardilly.



Si vous souhaitez commander le Mur ‘Dessert’ prêt à déguster ou le Mur ‘Aromatique’, rendez-vous sur l’eshop !


Pour plus d’infos sur les murs végétaux, leurs évolutions de croissance, l’arrosage, rendez-vous ici !


Crédits textes et photos : OsezPlanterCaPousse
Publié le 3 commentaires

Murs Végétaux d’Intérieur by OPCP : évolution, croissance, arrosage

Soyez audacieux !

Optez pour une décoration végétale intérieure inédite et un aménagement design et vertical avec les murs végétaux d’intérieur by OsezPlanterCaPousse.


À fixer aux murs en disposition horizontale ou verticale vous libérant de la place au sol ou tout simplement à poser, les murs végétaux sont composés de vraies plantes naturelles et c’est qui fait toute la différence !


Les plantes, Pothos dites plantes lianes, sont d’abord en façade puis avec la croissance poussent le long du casier, s’enracinent de manière naturelle sur le dessus puis les côtés pour enfin venir s’échouer en cascade vers le bas.

Un véritable plaisir d’observer les nouvelles pousses en devenir, une évolution quasi permanente telle une oeuvre d’art vivante à contempler au quotidien !



A arroser une fois par semaine environ sur le dessus ou en façade, les murs ne fuient pas. Le substrat est une mousse végétale naturelle au pouvoir d’absorption et de rétention inégalé. La mousse doit rester fraiche et humide et de couleur marron foncée. Lorsque vous touchez le casier, vous devez clairement sentir l’humidité.

Une fois arrosé le mur Small pèse environ 1,5 à 2 kg, le mur Medium 3 à 4 kg et le mur Large entre 5 à 7kg. Le poids des murs est un bon indicateur pour estimer les besoins en arrosage. En cas de doute, fiez-vous à cela.


En cas d’absence prolongée, de fortes canicules en été, augmentez l’arrosage.

Enfin en cas d’oubli d’arrosage, la mousse se déshydrate et se rétracte. Il faut donc prendre le temps de ré-arroser doucement petit à petit afin qu’elle retrouve ses capacités de rétention.


Focus en vidéo ci-dessous sur leurs croissances, évolutions, arrosages, (activez le son) ainsi que quelques configurations d’installation chez des clients heureux.


À retrouver sur la boutique en ligne d’OsezPlanterCaPousse, trois formats différents Large 60cmMedium 35 cmSmall 15 cm ou en vente aux Serres du Lycée de Lyon-Dardilly.




Modèle L en mural et S en centre de table


Croissance des murs végétaux

Croissance des murs végétaux

Arrosage mur végétal

Evolution mur végétal M
Evolution mur végétal S
Crédits textes et photos : OsezPlanterÇaPousse 

Publié le 3 commentaires

Le Chamaedorea un palmier d’intérieur facile à cultiver

Magnifique palmier d’intérieur, le Chamaedorea donne le ton de l’ambiance tropicale et jungle !

Son port dressé de palmier nous emmène directement sous les tropiques.

Assainissant et peu exigeant, ce palmier d’intérieur convient parfaitement aux débutants.


palmier interieur chamaedorea

QUELLE EXPOSITION POUR LE CHAMAEDOREA ?

Originaires d’Amérique du Sud, le Chamadorea pousse à l’abri de grands arbres dans des fôrets humides.

Il apprécie donc une lumière tamisée à vive sans soleil direct.


QUEL TERREAU POUR LE CHAMAEDOREA ?

Une terre pour plante verte fraîche, légère et bien drainée.

Pour assurer une humidité ambiante, vous pouvez ajoutez une couche de bille d’argile entre le pot et le cache-pot.

Préférez un pot de petite taille, voire plusieurs plants dans un même pot comme présenté car il apprécie d’avoir ses racines à l’étroit.


QUEL ENTRETIEN ?

Finalement très peu.

En période de croissance de Mars à Octobre ajoutez de l’engrais pour plantes vertes ou de l’engrais maison.

Aussi, le rempotage est à faire uniquement quand les racines sortent largement du pot environ tous les 4 ans.

Aucune taille n’est nécessaire, son port reste dressé et touffu. La plante grossit en diamètre et en hauteur.


palmier interieur chamaedorea

COMMENT ARROSER VOTRE CHAMAEDOREA ?

Le terreau doit être maintenu entre humide à légèrement sec en surface uniquement.

Arrosez régulièrement en été et espacez en hiver.

L’hiver, une vaporisation du feuillage lui sera bénéfique.


QUE FAIRE SI ?

Un excès d’eau sera responsable de feuilles qui pourrissent ; quand un excès de soleil fera apparaitre des taches brunes sur le feuillage.

Enfin, si des araignées rouges ont investi la plante, c’est un manque d’eau.


MES ASTUCES DE CULTURE

  • Ajoutez un morceau de charbon de bois dans la terre. Assainissant et antifongique naturel, il aide au bon développement bactérien des plantes humides et lutte contre les maladies fongiques.
  • Bassinez et douchez de temps en temps votre palmier pour l’humidifier en profondeur et retirer les poussières de son feuillage qui réduisent sa capacité à capter la lumière.
  • Arrosez toujours avec de l’eau température ambiante. Cela évite les chocs thermiques au niveau des racines.

palmier interieur chamaedorea
alocasia zebrina

Crédits photos et textes : OsezPlanterCaPousse
Publié le

Vidéo Atelier Tag/Marquage Végétal

Retour en image sur l’atelier Tag ou Marquage Végétal.

Un immense remerciement aux participants et aux partenaires qui font de ces matinées végétales un vrai régal au sens propre comme au figuré !

N’oubliez pas de vous inscrire sur le Blog pour connaître les actualités des ateliers à venir et à la chaîne Youtube !



Remerciements aux partenaires et contributeurs :


Crédits textes : OsezPlanterCaPousse 
Crédit musique : Dancing in the moonlight de Jef
Publié le

Vidéo Atelier Macramé

Retour en image sur l’atelier Macramé.

Un immense remerciement aux participants pour leurs présences et leur bonne humeur et aux partenaires pour leurs soutiens.

Découvrez les petites mains qui s’affairent avec beaucoup de délicatesse pour réaliser leurs macramés…

Et pour finir en beauté, une dégustation d’une plante comestible insolite au délicieux goût d’huître accompagnée d’un verre de vin était proposée.

Les participants étaient ravis de découvrir la Mertensie maritime dont vous trouverez un article complet sur le blog et que vous pourrez retrouver à la vente aux Serres du Lycée horticole de Lyon-Dardilly dès le printemps prochain.

Le goût sans la mâche, que demander de mieux !


Pour être sûr de ne manquer aucun atelier à venir, inscrivez-vous à la newsletter ici.



Remerciements aux partenaires et contributeurs :

Les Serres du Lycée horticole de Dardilly,
Undergreen,
Rostaing,

Boulangerie Bègue de Dardilly.


Crédit texte et vidéo : OsezPlanterCaPousse
Crédit musique : Mint leaves de Jef
Publié le 5 commentaires

Alocasia Zebrina, un zèbre-éléphant dans le salon

Cette plante tropicale s’est très vite frayée un chemin dans nos salons avec son allure entre le zèbre et l’éléphant nous plongeant cette fois-ci, non pas dans la jungle, mais plutôt dans la savane africaine.

Ses longues tiges zébrées plus ou moins claires en fonction de leurs maturités, et ses feuilles XXL aux formes d’oreilles d’éléphants lui valent d’ailleurs les surnoms de plante zèbre ou plante oreilles d’éléphants !



J’ai cette plante depuis 6 mois et c’est un véritable bonheur de l’observer grandir et produire de magnifiques tiges et feuilles. Elle imposante, majestueuse, originale, et sa croissance modérée fait d’elle une plante d’intérieur parfaite !

Originaires des forêts tropicales d’Asie, elle apprécie donc les espaces lumineux sans soleil direct ou quelques minutes seulement d’un soleil très léger du matin ou du soir, mais elle se plaira tout aussi bien dans un espace moins lumineux poussant à l’abri de grands arbres à l’état sauvage.

Ses racines sont des rhizomes ou tubercules et constituent une réserve d’eau pour la plante. Elle a donc besoin d’une terre légère et bien drainée pour plante d’intérieur et d’un arrosage régulier en quantité modérée.


 Alocasia zebrina
Alocasia zebrina

Voici mes petites astuces de culture, d’entretien et de soins :

Je l’ai placé dans ma cuisine, une pièce plutôt humide et relativement éloignée de la fenêtre. Son emplacement actuel est plutôt tamisé, sans soleil et lumière directe.

Je l’arrose une fois tous les 15 jours avec de l’eau tiède à raison de 50cl, et j’attends que le terreau soit sec juste en surface pour arroser de nouveau. Son terreau doit être entre humide et légèrement sec en surface de manière constante. L’utilisation d’oya en terre cuite pour arroser ce type de plante est tout à fait adapté. Découvrez cette astuce d’arrosage écologique ici.

Pour assurer un bon développement bactérien, prévenir des mauvaises odeurs ou encore des maladies fongiques propices aux plantes tropicales, j’utilise du charbon de bois actif. Cet élément naturel que je mets directement dans la terre est une astuce très simple et d’une efficacité à toute épreuve. Vous pouvez utiliser aussi un simple morceau ce charbon de bois.

L’ajout d’engrais est conseillé en période de croissance d’Avril à Octobre pour lui apporter les nutriments nécessaires qu’elle puise et qu’il faut renouveler régulièrement.

Pour lui faciliter de le travail de photosynthèse, un nettoyage des feuilles tous les mois s’impose afin qu’elle capte le maximum de lumière surtout en période hivernale où les jours sont plus courts. Vous pouvez soit dépoussiérer avec délicatesse les feuilles à l’aide d’un linge humide, ou le cas échéant une petite douche tous les 15 jours lui sera tout aussi bénéfique.

Enfin, un tuteur pour maintenir les feuilles et réduire éventuellement le diamètre de la plante qui a tendance à « s’étaler » si on lui en laisse l’opportunité, peut être utilisé.


 Alocasia zebrina
Alocasia zebrina

BOUTURAGE

3 possibilités s’offrent à vous :

Prélevez une tige double (c’est-à-dire avec 2 tiges minium maintenues ensemble à la base) si possible directement avec des racines et des rhizomes à l’occasion d’un rempotage par exemple et replantez en terre votre bouture déjà racinée.

Vous avez essayé mais zut, les racines ne sont pas venues ! Ce n’est pas grave, plongez votre bouture dans un vase avec de l’eau à température ambiante. Prenez soin d’elle en suivant ces quelques conseils et au bout de quelques semaines des racines relativement grosses et blanches vont apparaître. Dès que vous avez une dizaine de racines d’environ dix centimètres, replantez votre bouture en terre.

Dernière option, attendre patiemment la formation de rejet. C’est la solution la plus simple finalement ! Laissez la nature faire les choses.

Les rejets sont formés par les plantes lorsqu’il y a déséquilibre entre sa masse racinaire et sa masse aérienne. Donc finalement l’abstention de rempotage permet la formation de rejets. Prélevez délicatement le rejet avec ses racines et replantez en terre.

NB : Pour réaliser ces manipulations parfois délicates, je vous conseille de le faire lorsque la plante est plutôt sèche. Les racines se sépareront plus facilement et cela diminue les risques de les casser.


BON A SAVOIR

Enfin, sachez qu’une feuille qui jaunit est très souvent signe de nouvelles feuilles en formation, alors scrutez bien la base des tiges et si vous constatez des gonflements c’est sûrement une feuille qui se prépare.

Petite particularité et bizarrerie sur la photo ci-dessous que j’ai imputé à un manque d’eau. Cette feuille qui se retourne sur elle-même telle une virgule a repris finalement sa forme normale au bout de quelques jours.


 Alocasia zebrina
Alocasia zebrina

Pour aller plus loin, découvrez en vidéo YT l’entretien, l’arrosage, le rempotage, l’exposition, les soins, les maladies et traitements naturels.

Crédits photos, vidéos et textes : OsezPlanterCaPousse
Publié le 7 commentaires

Boutique végétale en ligne d’OPCP

Chers abonnés amoureux de la nature et des plantes,

J’ai le plaisir de vous faire part du lancement de la boutique en ligne d’OsezPlanterCaPousse dès aujourd’hui que je vous laisse découvrir ici !

Toute récente, elle sera agrémentée régulièrement de nouveautés vous réservant pleins de surprises végétales pour la rentrée.

Et en avant première, disponible sur l’e-shop dès aujourd’hui, une série limitée de mur végétal d’intérieur à effet « Jungle », déclinés en 3 formats différents que je vous présente en vidéo…

Laissez-vous séduire par un aménagement végétal vertical, inédit et unique en son genre !

A très vite, sur l’e-shop !


Mur végétal intérieur
Mur végétal intérieur – modèle L

 Mur végétal intérieur
Mur végétal intérieur – modèle M

 Mur végétal intérieur
Mur végétal intérieur – modèle S
Crédits textes photos et vidéos : OsezPlanterCaPousse 
Crédit musique : That day de Jef
Publié le

Atelier KOKEDAMA Art Végétal Japonais 8 Juin 2019 10h-12h / Lyon-Dardilly

Pour clôturer la quinzaine européenne du développement durable…

Réalisez votre KOKEDAMA, cet art 100% végétal ultra-tendance venu du Japon !

Adossés à des conseils avisés, votre fierté du jour sera d’apprendre et de réaliser les techniques et astuces DIY (Do It Yourself / A faire soi-même) de votre Kokedama, l’ensemble du matériel étant fourni.

Le Kokedama, sphère 100% végétale composée de mousse sur laquelle une plante vient s’épanouir en hauteur, est à poser ou à suspendre pour un effet plus aérien. Cet objet de décoration végétal, écologique et responsable, saura sublimer votre intérieur.


De nombreuses surprises cadeaux vous attendent parmi lesquels figurent un livre illustré « La Jungle à la maison // Green Addiction » de Justine Jeannin aux éditions Ulmer, une paire de gant de jardinage Rostaing collection 2019, des engrais liquide et bâtonnets Jungle Fever pour plantes vertes de chez Undergreen.


Le nombre de places étant limitées, inscrivez-vous vite !

Tarif unique de 30 €, sur inscriptions uniquement via ce lien : http://bit.ly/InscriptionsAtelierKokedama

Pour tout paiement par chèque, contactez directement l’organisateur à : osezplantercapousse@gmail.com ou au 06 22 07 25 66.



Pour nous trouver, rendez-vous aux Serres du Lycée Horticole 24 chemin de la Brocardière 69570 DARDILLY (Autoroute A6 – Sortie 34 Technopole Verte – Techlid pole économique).

Un parking fermé est à votre disposition.


Remerciements aux partenaires :

Publié le 5 commentaires

Lyon-Dardilly 9 Mars 2019 10h-12h// Atelier Terrarium « Plantes Tropicales »

Réalisez votre propre terrarium « Plantes Tropicales 🌿 » et repartez avec !

Adossés à de professionnels, venez découvrir, dans une ambiance chaleureuse, les techniques pour réussir votre propre terrarium 🌿 « Plantes Tropicales » 🌿, et les astuces pour l’entretenir une fois chez vous.

Nous fournissons tout le matériel : le terrarium en verre, les plantes tropicales au choix, le substrat, les graviers et partageons avec vous notre savoir-faire

De nombreuses surprises et cadeaux vous attendent !

Le nombre de places étant limitées, inscrivez-vous vite !

Tarif unique de 35 €, sur inscriptions uniquement via ce lien : http://bit.ly/InscriptionsAtelierTerrariumTropicaleEnLigne

Pour tout paiement par chèque, contactez directement l’organisateur à : osezplantercapousse@gmail.com



Pour nous trouver, rendez-vous aux Serres du Lycée Horticole 24 chemin de la Brocardière 69570 DARDILLY (Autoroute A6 – Sortie 34 Technopole Verte – Techlid pole économique).

Un parking fermé est à votre disposition.


Remerciements aux partenaires :

Publié le

Lyon-Dardilly 19 Janv 2019 10h-12h // Atelier Terrarium « Cactées et Succulentes » – 35€

Réalisez votre propre terrarium et repartez avec celui-ci ! 

Adossés à de professionnels, venez découvrir, dans une ambiance chaleureuse, les techniques pour réussir votre propre terrarium « désert aride », et les astuces pour l’entretenir.

Nous fournissons tout le matériel : le terrarium en verre, les plantes, le substrat, les graviers et partageons avec vous notre savoir-faire.

Un cadeau offert par un des partenaires sera remis en début d’atelier !

Le nombre de places étant limitées, inscrivez-vous vite en cliquant sur le lien ci-dessous !

http://bit.ly/InscriptionsAtelierTerrariumEnLigne

Pensez aussi que l’atelier peut faire aussi l’objet d’un cadeau de Noël à vos proches !



Pour nous trouver, rendez-vous aux :

Serres du Lycée Horticole 24 chemin de la Brocardière 69570 DARDILLY (Autoroute A6 – Sortie 34 Technopole Verte – Techlid pole économique)


Remerciements aux partenaires :

Publié le 2 commentaires

Top 5 des idées cadeaux 🎁 pour plantes « lovers »

Vous souhaitez faire plaisir et gâter vos proches mais vous êtes à court d’idées cadeaux pour Noël ?

Je vous propose une « wishlist » qui saura rendre heureux n’importe quel amoureux des plantes.

1. Mon coup de cœur, le livre « URBAN JUNGLE »

Magnifique source d’inspiration pour tous ceux qui veulent emmener un peu de nature chez eux ou se créer une jungle urbaine tropicale.

Rédigés par Igor Josifovic et Judith De Graaf et désormais disponible en français, c’est l’un des incontournables ! Au prix de 24€ seulement, à découvrir ici.

A défaut du livre, vous pouvez aussi consulter l’article Comment se créer une jungle urbaine pour 0€ ?

2. Un décoration végétale tendance

C’est la grande mode des terrariums !

Qu’ils soit grands ou petits, suspendus ou à poser, ouverts ou clos, ambiance forêt tropicale ou désert mexicain, c’est un petit bout de nature miniaturisé que le plante lover adorera observer. Le voir évoluer et grandir sera une source de satisfaction. A partir de 15€.

Et pourquoi pas un kokedama !

Issu d’un art végétal japonais, ces petites boules de mousse à suspendre ou à poser sur lesquels s’épanouissent une plante ont aussi beaucoup de succès. Et vu que c’est un peu nouveau, cela lui plaira forcément !

Comptez environ entre 25€ à 65€ selon la plante du kokedama.

Découvrez dans cette vidéo, comment faire votre propre Kokedama. Étapes par étapes, je vous dévoile tout 🙂

Vidéo Kokedama

Si cette vidéo vous a été utile, abonnez-vous à la chaîne pour ne manquer aucune vidéo, en cliquant ci-dessous.

3. Un kit de graines à Bonsaï prêtes à planter

Il existe dans le commerce une multitude de petits coffrets à Bonsaï prêts à planter. Constitué généralement de 4 à 5 variétés de graines de Bonsaï : Pin, Érable, Cerisier…, de terre déshydratée, de pots de culture, d’outils à Bonsaï, et d’un guide d’utilisation, c’est ludique et ça fonctionne. Pour l’avoir testé, j’ai trouvé cela très sympa à réaliser.

C’est un cadeau dont, certes, l’heureux élu ne se servira pas tout de suite, mais rien qu’à l’idée de savoir que cette petite expérience l’attend au printemps, le satisfera.

Comptez environ entre 15€ à 20€ le coffret selon les marques.

4. Une station de bouturage design

Il existe dans le commerce de très belles stations de bouturage, autrement appelés vases aquaculture.

Avec des formes bien adaptées permettant à la fois aux racines de ne pas être écrasées et de bien maintenir la plante hors de l’eau, ces vases sont idéales pour réussir vos boutures en eau !

Ici quelques exemple de vase aquaculture à retrouver sur la boutique en ligne.

5. Une poterie, un cache pot, un gant de jardinage…

Bref, un accessoire dont le plant addict a toujours besoin.

A force de boutures, et autres divisions, les poteries ou cache pot deviennent des denrées rares. Personnellement, je suis toujours à court.

Que ce soit une belle poterie traditionnelle en terre cuite, un pot intelligent « à réservoir », un cache pot en faïence, en inox, en tissu ou en osier, une utilité sera très vite trouvé à ce cadeau.

Je vous présente ici ma petite sélection d’accessoires tendances et utiles.

Les caches pots en tissu de chez Maison Bouture disponibles en deux tailles différentes et trois coloris écru, vert d’eau et bleu canard. D’autres coloris sont à l’étude et viendront élargir la gamme. A partir de 6€, en vente sur leurs jardins éphémères organisés dans toutes les grands villes françaises.

Crédit photo : Maison Bouture

Ou une version plus minimaliste et contemporaine aux formes épurées avec les caches pots blanc mat de Übertöpf en vente chez Botanic.

Cache pot blanc mat Übertöpf disponible en magasin chez Botanic.

A partir de 5€ –  Ø de 17cm


 

Cela peut être aussi un accessoire qui s’use et qui nécessite d’être renouveler comme une paire de gant, surtout que désormais il en existe avec des motifs et couleurs beaucoup plus attrayants qu’avant.

J’ai sélectionné pour vous ceux de la gamme Nude-I ou Flower I de chez Rostaing.

Ces gants sans couture sont de véritable seconde peau. Ils associent étanchéité, résistance, confort, et dextérité.

 

Crédit photo : Rostaing

Gamme Nude-I

Composé à 90% de fibres de bambou, destiné au rempotage, le gant Nude-I est délicatement parfumé à l’eucalyptus.

A partir de 5.90 € en jardinerie

Gamme Flower-I

Composé en fibres polyesters, le gant Flower -I orné d’un motif fleuri est un compagnon pour le jardinage au quotidien.

A partir de 7 € en jardinerie

Enfin, la cerise sur le gâteau serait évidemment de soigner l’emballage avec du papier cadeau sur le thème des plantes évidemment !

A vos achats, les amis 🙂 ! 

Crédits textes et photos : OsezPlanterCaPousse®

Publié le Un commentaire

Les Kokedamas, comment faire ? #Vidéo #DIY

Art végétal venu du Japon, c’est la grande mode des kokedamas !

Ces petites boules de mousse à suspendre ou à poser sur lesquelles s’épanouissent une plante rencontrent un véritable succès dans les jardineries.

Découvrez dans cette vidéo comment réaliser votre kokedama. Étapes par étapes, je vous dévoile tout en détails !

Observez, apprenez et lancez-vous !


Liste du matériel nécessaire :

  • terreau pour plante verte,
  • billes d’argile,
  • de la mousse,
  • du fil nylon transparent,
  • une plante verte de petite taille.

Regardez bien la vidéo jusqu’à la fin, je vous montre comment arroser votre kokedama 🙂

Petits conseils supplémentaires :

– Optez de préférence pour une plante tropicale type Maranta, Calathea ou une fougère, une lierre… En bref, une plante qui aime l’humidité comme la mousse. Les besoins en eau de la plante doivent être similaires pour conserver une mousse bien verte.

Évitez ainsi les succulentes et de manière générale les plantes qui ont peu de besoin en eau ou acceptez que la mousse devienne marron.

Et pourquoi pas finalement !? Une boule de mousse marron avec une belle succulente colorée au dessus, le résultat pourrait être sympa 😉.

– Arrosez en bassinant toutes les semaines en faisant tourner le kokedama pour humidifier uniformément les côtés puis laissez boire un instant. Vaporisez la mousse de part et d’autre quotidiennement pour la conserver bien verte.

– N’hésitez pas à bien ficeler la mousse, le fait d’être compacte lui permettra de mieux résister au manque d’eau.

Si cet article vous a plu ou vous a été utile, n’oubliez pas de Liker, Commenter et Partager et de vous abonner au Blog et à la chaîne Youtube.


Crédit photos, textes et vidéo : OsezPlanterCaPousse®
Crédit musique : Thinking of you - Not the king
Publié le 3 commentaires

Êtes-vous « plant addict »?

A quoi reconnaît-on un accro aux plantes ? Qu’est-ce qui caractérise un addict du « greenhome », de jungle urbaine ou encore du jardin ? Vous vous imaginez peut-être ne pas faire parti de ces personnes, et vous vous demandez si vous en un … ou encore vous savez déjà, au plus profond de vous, que vous en faites parti, et bien dans tous les cas, cet article devrait vous parler.

Alors, on est plant addict quand ?

On ne peut pas s’empêcher de faire son petit tour matinal quotidien à la première gorgée de café chaud, histoire de faire une petite inspection rapide de notre petite jungle et parfois avoir le plaisir de découvrir une nouveauté comme une nouvelle pousse, un bouton, un rejet…

On observe en permanence les végétaux où que l’on soit quoi que l’on fasse : chez des amis, au restaurant, en voyage, en balade, dans un film …

On s’inquiète pour nos plantes pendant nos absences prolongées des vacances. Auront-elles assez d’eau ou de lumière ? Ne vont-elles pas trop en souffrir ?

On les confie chez des amis pendant nos vacances pour les mêmes raisons que précédemment.

On leur parle ou qu’on donne des petits noms à chacun des membres de la tribu.

On se précipite de récupérer l’eau de pluie à la moindre averse. On sait tous ô combien elle est meilleure que l’eau calcaire de nos robinets.

On n’en a jamais assez et qu’on craque systématiquement dès qu’on en voit une qui nous plaît, qu’on ne peut pas s’empêcher de l’acheter même si on s’est promis de rester sage et de ne pas ramener pas de nouvelle plante à la maison faute de place évidemment.

On les bichonne à coup d’engrais maison, et de traitements naturels dans un souci du respect de l’environnement et de la biodiversité.

On s’amuse à bouturer c’est déjà un signe avant coureur de la plantaddictattitude !

On se surprend à faire de prélèvements de bouture chez nos amis.

Vos amis vous donnent des plantes mal-en-point et comptent sur vous pour leurs redonner du tonus.

On a une sensibilité particulière avec les plantes, un échange particulier, une réciprocité. Les plant-addict les plus mordus me comprendront. Le bien être, l’apaisement, la sérénité, le retour au temps, au temps végétal quand on observe le temps qu’il leur faut pour former une fleur, une feuille. Ce sont tant de sensations incommensurablement savoureuses. D’ailleurs, Claude Bernard disait : « Les plantes possèdent comme les animaux, au degré et à la forme près, la sensibilité, cet attribut essentiel de la vie »

Alors, si vous vous reconnaissez en certains de ces critères vous êtes probablement un plant addict ! A chacun son degré 😉 !

Respectons la nature et soyons humble devant tant de beautés naturelles bienfaitrices.


Selaginelle / Selaginella
Selaginelle / Selaginella

Crédit photo et texte : OsezPlanterCaPousse®
Publié le

Le Sansevieria : tout savoir de A à Z #Vidéo #DIY

Découvrez en vidéo comment diviser ou séparer le Sansevieria et comment le bouturer à partir d’une simple feuille.

Deux variétés et deux techniques différentes vous sont présentées dans cette vidéo.

Essayez, c’est très simple et multipliez ainsi votre collection de plantes.

Si vous avez aimé cette vidéo, n’oubliez pas de vous abonner à la chaîne Youtube.

Crédit musique : All I Love de Philip E Morris

Crédit texte : OsezPlanterCaPousse®
Publié le

Dents de requins ? Sapin de Noël ? Et non un Aloe humilis

La nature s’est se montrée insolite et étonnante une fois de plus avec cette plante design et graphique. Ce ne sont ni des dents de requin, ni un sapin de Noël dernière génération comme on a pu me le suggérer avec une pointe d’humour.

Cette plante surprenante appelée Aloe Humilis est en réalité une variante de la grande famille des Aloe qui contient rien que 300 espèces différentes.

Succulente originaire d’Afrique du Sud, à croissance lente et de culture facile, elle convient parfaitement pour les petits espaces et les débutants.

D’un joli vert à tendance bleutée et marquée par des feuilles charnues pleines d’eau et de très nombreuses dents blanches souples, elle a un look pour le moins curieux et singulier!

Aloe humilis
Aloe humilis

EXPOSITION

Capable de résister à des températures négatives de -5°C maximum si elle est tenu complètement au sec, elle affectionne particulièrement la lumière vive et le soleil direct à condition d’avoir respecté une période d’acclimatation aux rayons du soleil.

Elle peut donc séjourner à votre convenance en intérieur ou extérieur. Sachez toutefois qu’une exposition sans soleil ne lui permettra pas de fleurir.


CULTURE : ARROSAGE ET SUBSTRAT

Comme toutes les succulentes, elle a besoin d’un substrat léger et drainant. Une terre spéciale cactées est optimale.

Sa croissance lente s’effectue en période propice de Mars à Octobre. Un arrosage régulier et modéré est conseillé surtout en période de forte chaleur et peut aller du simple au double : entre 1 à 2 fois tous les 15 jours en fonction des températures. Dans la mesure où généralement les pots de succulentes sont relativement de petites tailles, je préconise un arrosage par bassinage permettant ainsi une ré-humidification en profondeur la motte de terre. Il vous suffit de baigner la plante dans une soucoupe d’eau et de la laisser boire pendant quelques heures.

Pendant l’hiver, elle peut être conservée à l’extérieur au sec c’est-à-dire sans aucun arrosage. Vous pouvez aussi la protéger d’un voile d’hivernage si les températures sont négatives pendant plusieurs jours ou si elle dépassent -5°C. Si vous la rentrez en intérieur, arrosez une fois par mois, par bassinage.

Si vous procédez à un arrosage traditionnel, videz bien le surplus d’eau de votre soucoupe. En aucun cas, l’eau doit stagner plusieurs jours au risque de faire pourrir les racines.

Arrosez dans la mesure du possible avec de l’eau de pluie, moins calcaire.

Aloe humilis
Aloe humilis

FLORAISON

La floraison a lieu pendant l’été à condition que la plante ait bien pris le soleil.

Elle développe de longues hampes florales d’environ 20 à 25 cm. Ses fleurs en forme de grappes ressemblent à petites clochettes de couleur jaune orangée ou même rouge vif selon les variétés et durent tout l’été. De quoi satisfaire vos yeux pendant plusieurs mois!


BON A SAVOIR

Certaines plantes ont des vertus dépolluantes. Un article spécial a été consacré à ce sujet, consultable ici.

Les Aloès en font parti et sont reconnus pour leur action efficace contre le formaldéhyde, produit toxique présent dans les laques, colles, vernis, encres, résines, papiers, et autres produits ménagers.

Elle est aussi efficace contre le monoxyde de carbone et les ondes électromagnétiques.


QUE FAIRE SI ?

Si elle se décolore, c’est dû à un manque d’eau ou de lumière. Modifiez ces paramètres en ajustant l’exposition ou l’arrosage.

Si les feuilles sont retombantes et molles, c’est dû à un excès d’eau. Stoppez immédiatement l’arrosage. Aidez-le substrat à sécher en le mettant près d’une source de chaleur et maintenez-la au sec (sans aucun arrosage) pendant 1 mois minimum.

Si elle ne fleurit pas, plusieurs facteurs peuvent être en cause : la terre qui s’est appauvrit, ou l’exposition qui ne lui conviennent pas notamment. Rempotez-la, apportez-lui de l’engrais maison DIY, ou du purin d’ortie maison et modifiez l’exposition vers davantage de soleil ou de lumière vive.

Aloe humilis
Aloe humilis
Aloe humilis
Aloe humilis

ASTUCE DÉCORATION

Sachez les agrémenter avec d’autres végétaux type cactées pour une décoration végétale tendance et des variations et contrastes de couleurs intéressants.

Aloe humilis & cactus
Aloe humilis & cactus
Aloe humilis & cactus
Aloe humilis & cactus



Crédits photos et textes OsezPlanterCaPousse®.
Publié le Un commentaire

Comment réaliser une suspension en macramé ? #DIY #Vidéo

Vous ne disposez plus assez de place au sol pour vos plantes d’intérieur, pensez aux suspensions !

Découvrez comment réaliser une suspension DIY en macramé pour mettre en valeur vos plantes avec les astuces d’OsezPlanterCaPousse.

Très simple à réaliser, laissez-vous tenter, vous adorerez le résultat !


Matériels nécessaires :

– 8 cordes en coton d’environ 1 mètre de long chacune. Soyez vigilants à la résistance de la corde. Si elle résiste à 1kg, la résistance totale est donc de 1kg x 8 cordes, soit 8kg.

– une paire de ciseau pour sectionner les cordes

– une plante plutôt à port retombant

A vous de jouer ! Nouez, accrochez et profitez !


Si vous avez aimé cette vidéo, n’oubliez pas de vous abonner à la chaîne Youtube.

Et n’oubliez pas de Liker, Commenter et Partager !


Crédit vidéo : OsezPlanterCaPousse
Crédit musique : Sleepness Night


Publié le

Graphiques et design adoptez les Cactus pour un intérieur tendance

Pour donner un vrai style design à votre décoration intérieure, adoptez les cactus !

A la fois graphique et design avec leurs formes géométriques d’une régularité irréprochablement divine, les cactus sont des plantes parfaites pour ajouter une touche de personnalité forte à votre intérieur.

Toutes les variétés ont leurs particularités avec notamment plus ou moins d’épines de longueurs différentes mais aussi une palette de couleurs très variées. En effet, les épines peuvent être blanches, rouges, noires, ou même jaunes ! De quoi satisfaire et s’accorder aux codes couleurs de chaque intérieur.

Très facile à cultiver, les cactus ne demandent pas beaucoup d’entretien. Originaires de climat aride, les cactus disposent de réserves naturelles et sont capables de résister à des sécheresses extrêmes grâce à leurs sucs.


EMPLACEMENT IDÉAL

En été, vos cactus sont en pleine période de croissance et se porteront à merveille en extérieur au soleil. Attention quand même, nos amis les plantes prennent elles aussi des coups de soleil. Il est donc primordial de respecter une période acclimatation aux rayons directs du soleil décrite dans un précédent article, consultable en cliquant ici.

Ainsi, profitez du printemps pour les acclimater en douceur, le soleil étant moins fort qu’en plein été. Le cas échéant ils risquent de changer de couleur tout d’abord puis développer des tâches noirâtres qui malheureusement ne disparaîtront jamais. Soyez donc vigilants !

Pour la période d’hiver, il faudra de préférence les rentrer en intérieur et les mettre près d’une fenêtre exposée au Sud, dans un espace lumineux ou dans une véranda.

Ils peuvent aussi passer l’hiver dans une pièce plus fraîche, de l’ordre de 15°C environ et seront dits au « repos » il faudra donc stopper complètement les arrosages.


SUBSTRAT

Choisissez un terreau adapté aux cactées. Celui-ci doit être léger, aéré et très drainant car en aucun cas, les racines ne doivent stagner dans l’eau au risque qu’elles pourrissent.

Ne laissez jamais votre soucoupe pleine d’eau, videz l’excédant.


FRÉQUENCE D’ARROSAGE

Contrairement aux idées reçues, ils ont quand même besoin d’eau mais pas dans les mêmes quantités toute l’année.

En été, lorsqu’ils sont en pleine croissance et que les températures sont chaudes de l’ordre de 25 à 35°C, la fréquence sera plus importante environ tous les 15 jours en petite quantité.

Il est difficile de donner des mesures précises d’arrosage car cela prend en compte plusieurs critères : la taille de vos cactus, l’emplacement (exclusivement intérieur ou intérieur et extérieur avec ou sans soleil), la région dans laquelle vous vivez, etc…

Ceci étant, il est toujours préférable, surtout avec les cactus capables de résister à une période de sécheresse, d’arroser peu mais plus souvent. Ainsi, vous limiterez fortement les risques d’excès d’eau. Attendez toujours que le substrat soit complètement sec entre deux arrosages. Et sachez que votre cactus souffrira davantage d’un excès d’eau que d’un oubli de votre part.

Pendant l’hiver, s’ils sont dans votre intérieur, arrosez seulement 1 fois tous les 2 mois en petite quantité.


ENGRAIS

De manière générale, les plantes cultivées en pot ont davantage besoin d’engrais que les plantes cultivées en pleine terre ; et c’est d’autant plus vrai pour les cactées dont le substrat très drainant se lessive rapidement et emporte les éléments nutritifs avec l’eau d’arrosage.

Les trois éléments majeurs contenus dans les engrais sont l’azote, le potassium et le phosphore. Intitule de faire des surdosages, cela ne profitera pas à la plante. Bien au contraire, ce sera plus néfaste qu’autre chose : les cactus risquent de pousser anormalement et artificiellement trop vite et perdre leur aspect graphique et régulier.

Personnellement, je vous conseille des engrais faits maison. Sans le savoir, votre intérieur recèle d’une multitude d’engrais naturels et très efficaces DIY que vous pouvez consultez ici. L’apport d’engrais se fait généralement au printemps.

Bon à savoir :

  • Si votre cactus change de couleur, 3 possibilités : soit il manque de lumière -> changez-le pour un emplacement plus lumineux ; soit il a été trop arrosé -> stoppez l’arrosage pendant 1 mois minimum ; soit il a pris un coup de soleil -> arrosez-le, remettez-le immédiatement à l’ombre jusqu’à ce qu’il retrouve ses teintes d’origine (comptez env. 15jrs à 3 semaines), puis suivez attentivement la méthode acclimatation aux rayons du soleil (via le lien plus haut)
  • Pour les manipulation de rempotage, utilisez des gants épais, du papier journal ou de la mousse en enroulant votre cactus à l’intérieur
  • De petites tailles, ils sont très abordables, à partir de 2€
  • Apprenez à comprendre votre cactus : observez-le grandir et développer en son centre de nouvelles pousses afin d’adapter votre arrosage

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Conseils de nettoyage de vos cactus :

  • Utilisez un pinceau et de l’eau claire pour retirer la poussière, les fils de poussière ou les toiles araignées et consultez la vidéo tuto de nettoyage de cactus, en cliquant ici.
  • Si vous avez des épines ou des aiguillons dans la peau, retirez-les à l’aide d’huile végétale et désinfectez.

Profitez du reportage photos de l’article qui présente plusieurs variétés pour faire votre choix ! Et visionnez la vidéo en fin d’article.

img_1096
Cactus raquette ou oreille de lapin ou oreille de Mickey (Opuntia)

img_1095
Cactus raquette ou oreille de lapin ou oreille de Mickey (Opuntia)

img_1057
Cactus Coussin de belle-mère


Remerciements aux Serres du lycée horticole de Lyon-Dardilly-Ecully

Crédits photos OsezPlanterCaPousse®
Crédits musique vidéo : Bae de Jef