Publié le 4 commentaires

Collection de cactus et succulentes … Comment en prendre soin ?

Salut à tous les plant-lovers,

Aujourd’hui, je vous dévoile dans cette vidéo ma collection personnelle de plantes succulentes ou plantes grasses, ainsi que ma collection de cactus.

Incomplète car certaines plantes sont restées en extérieur à couvert d’un voile d’hivernage, ce sont donc celles que j’ai préféré rentrer en intérieur pendant la période hivernale.


Collection de cactus

Beaucoup d’entre elles sont des boutures que j’ai réalisé et ont pour la plus part une vidéo spécifique plus détaillée.

Et évidemment je vous partage mon ressenti, mes astuces d’entretien et de soin…

Si cette vidéo vous a plu ou vous a été utile, n’oubliez pas de laisser vos questions en commentaires, je vous répondrai avec plaisir et de vous abonner au Blog et à la chaîne Youtube.




Crédit vidéo et texte : OsezPlanterCaPousse
Publié le

4 astuces pour protéger vos plantes de la chaleur

La canicule et la sécheresse malmènent nos plantes qui sont mises à dure épreuve et souffrent tout autant que nous de la chaleur.

Certaines battent de l’aile et retombent, d’autres flétrissent … Bref, loin d’être au meilleur de leur forme !

Seules les cactées, succulentes et les plantes méditerranéennes profitent au maximum de ces chaleurs arborant ainsi de magnifiques croissances et floraisons comme les bougainvilliers, lauriers roses ou encore les lavandes.

Claude Bernard (1813-1878) disait « Les plantes possèdent comme les animaux, au degré et à la forme près, la sensibilité, cet attribut essentiel de la vie. »

Il est donc de bonne augure de trouver des solutions pour les préserver d’une chaleur écrasante et prolongée.

La nature étant bien faite, les plantes développent généralement d’elles-mêmes des moyens de défense dans lesquels elles réduisent naturellement par exemple la surface d’exposition des feuillages en recroquevillant leurs feuilles sur elles-mêmes. Vous la pensiez morte, et non elle est juste passer en mode de survie et vous fait signe qu’elle souffre de chaleur et/ou de manque d’eau ! Illustration dans ce précédent article.

Voici donc 4 astuces simples qui aideront vos plantes d’intérieures comme d’extérieures à lutter contre les températures excessives et l’air sec ambiant.

L’idée est toute simple, il faut à la fois augmenter le taux d’humidité rafraîchissant l’air ambiant et les protéger des chaleurs, du soleil et des vents chauds asséchants.

1. Fermez vos stores, créer de l’ombre, conserver l’air intérieur frais, ouvrez la nuit au maximum… bon cela n’est que du bon sens…mais je préfère le préciser.

Vos plantes, ainsi moins exposées à la lumière et au soleil, faisant moins de photosynthèse vont se mettre au repos naturellement et consommeront ainsi moins d’eau.

Certes, la si jolie feuille en croissance de votre Anthurium, Caladium ou encore que sais-je Monstera sera légèrement moins grosse que prévue – faute de lumière – mais mieux vaut sauver la plante entière que mener une belle feuille à son terme !

2. L’union fait la force ! Regroupez vos plantes ensemble dans un même endroit si possible ombragé les unes proches des autres de manière assez resserrée. Outre le fait de se créer de l’ombre mutuellement, un micro-climat se met alors en place retenant plus d’humidité et aidant ainsi les plantes à lutter contre l’air ambiant sec.

Préférez une pièce fraîche située au nord, plutôt humide et pour l’extérieur à proximité d’un point d’eau et à l’abri des vents.

3. Humidifiez le feuillage quotidiennement pendant les canicules permet de lutter contre le dessèchement de l’extrémité des feuilles et augmente aussi l’humidité environnante.

Vous pouvez soit brumiser le feuillage à l’aide d’un vaporisateur ; où de manière plus efficace et copieuse créer une fine pluie à l’aide d’un accessoire astucieux, que j’ai découvert récemment et qui s’avère très vite indispensable, la poire d’arrosage.

Son embout douchette permet un arrosage très ciblé en une pluie délicate et fine pour le feuillage et à contrario un arrosage ciblé des mottes sans mouiller le feuillage. Pour plus d’infos, en vente, ici sur mon e-shop.

4. Placez un lit de graviers ou de billes d’argiles maintenu humide sous vos plantes dans une soucoupe…toujours dans l’optique de lutter contre la chaleur en créant une zone humide qui profite cette fois directement aux racines et non aux feuillages.

5. Créez une barrière isolante à l’aide d’un paillage au pied des plants, surtout pour les plantes extérieures, mais finalement cela peut tout aussi bien se pratiquer en intérieur lors d’absences prolongées.

Une couche épaisse 2-3 cm d’écorces de pin, copeaux de bois, paille, billes d’argile, graviers, sphaigne, mousse des bois, carton ondulé (non plastifié), de simples feuilles mortes ou encore déchets de taille va refroidir l’air ambiant proche des mottes, éviter l’évaporation de l’eau contenue dans la terre et ralentir ainsi le dessèchement prématuré des mottes.

Ce procédé est largement utilisé en permaculture et évite aussi la prolifération des mauvaises herbes.

Derniers conseils en période caniculaire, arrosez de préférence le soir pour limiter l’évaporation et en moyenne doublez- le. N’ayez crainte du surplus d’eau de vos soucoupes, elle sera très vite absorbée par les racines sans avoir le temps d’être stagnante et de nuire à la plante.

Au contraire en cas de grosses chaleurs ou de canicule, n’hésitez pas à les remplir, les plantes adorent être bassinées.

Finalement ces astuces relèvent du bon sens commun et l’association de toutes permet véritablement un effet optimal qui saura profiter pleinement à vos plantes. Vous le constaterez par vous même, très vite …

Crédit textes et photo : OsezPlanterCaPousse

Publié le 2 commentaires

Code Promo -10% sur les OYAS l’arrosage écologique et autonome

Il y a quelques mois je vous faisais découvrir les Oyas.

Ce système d’arrosage naturel, écologique et autonome consiste à planter ou enterrer une poterie pleine d’eau qui diffuse lentement directement aux bénéfices des racines l’eau d’arrosage, dont vous trouverez l’article complet ici.

Après 3 mois de test dans différentes configurations à la fois sur des plantes d’intérieures comme d’extérieures, je suis convaincue du bienfondé et de l’efficacité des Oyas mettant définitivement fin au casse-tête de l’arrosage.

Plus de questions à se poser : ai-je trop ou pas assez arrosé ? Comment faire pendant les vacances ? Simplifiez-vous la vie et contentez-vous de remplir vos oyas !

Réalisés à la main par un réseau d’artisans potiers français, les Oyas se veulent écologiques et éthiques et non pas de simples poteries mais une manière de changer le monde permettant à chacun de réduire sa consommation d’eau douce.

Aussi, je suis très heureuse de vous offrir en partenariat avec OYAS-ENVIRONNEMENT un code PROMO de -10%* : OYAS-OPCP directement sur leur site oyas-environnement.

Découvrez en vidéo les oyas, comment s’en servir, pour quel type de plantes… Bref, mon retour d’expérience 😉

*Offre valable 14jrs à partir 15/6 hors kits et packs existants et hors frais de livraison.


Si cet article/vidéo vous a plu ou vous a été utile, n’oubliez pas de Liker, Commenter et Partager et de vous abonner au Blog et à la chaîne Youtube.


Crédit textes et vidéo : OsezPlanterCaPousse 
Crédit musique : Mornings de Jef
Publié le 4 commentaires

Arroser trop ou pas assez, la fin du casse-tête de l’arrosage avec les Oyas

Vous vous posez sans cesse la même question au sujet de l’arrosage. Dois-je arroser ou non ? Tel est le dilemme auquel nous sommes tout confrontés.

Vous ne savez pas vraiment si vos plantes ont besoin d’eau ou au contraire si elles en manque et encore moins comment faire cet été pendant les vacances ou pendant vos absences professionnelles.

Bref, cela devient un casse-tête. Je vous fais part de la solution « miracle » que j’ai trouvé, testé et éprouvé.



Comme souvent, l’homme « moderne » n’a rien inventé. Technique ancestrale utilisée il y a 4000 ans en Rome antique et en Chine, et remis au goût du jour, les Oyas permettent un système d’arrosage naturel, écologique et autonome tout en favorisant le développant de la micro-flore et de la faune.

Ce sont des céramiques micro-poreuses en argile naturelle, remplies d’eau, enterrées à proximité des plantations permettant un arrosage constant, lent et sans évaporation. Conséquence de quoi, vous ferez une économie substantielle de 50% à 70% de votre consommation d’eau d’arrosage.

Outre ces attributs écologiques et environnementales, les Oyas chouchoutent les végétaux en leur évitant aussi le stress lié au manque d’eau grâce au maintien d’une humidité constante.

Un phénomène d’autorégulation s’opère et un équilibre hydrique entre l’Oya et la terre qui reste meuble et humide s’installe, la plante prend uniquement ce dont elle a besoin !



L’arrosage par capillarité est exclusivement racinaire, cela implique donc aussi la diminution du développement des mauvaises herbes.

Les Oyas sont très utilisés par les professionnels en permaculture mais aussi par les arboriculteurs grâce à un arrosage trois fois moins fréquent.

De toutes tailles et pour toutes les situations, les Oyas sont soit à enterrer soit à planter ; et leurs contenances varient de 0.3L à 10L.

Que ce soit pour vos plantes d’intérieures, vos poteries ou jardineries extérieures, votre jardin ornemental, potager ou encore aromatique, les Oyas restent selon moi le système d’arrosage le plus naturel et écologique possible. Bref un« must have » dont vous ne saurez plus vous passer et qui arrosera à la perfection vos plantes en fonction de leurs propres besoins. Plus de questions à se poser, contentez-vous de remplir vos Oyas !



Fabriqués à la main par un réseau d’artisans potier du Sud de la France et commercialisés par une entreprise de St Jean de Fos (34) à vocation écologique, éthique et sociale qui ne « vend pas de terre cuite mais qui essaye de changer le monde !’, rejoignez les utilisateurs d’Oyas.

Arrosez éco-responsables ! Pour plus d’infos, rendez-vous sur oyas-environnement.



Crédit texte et photos : OsezPlanterCaPousse


Publié le

Abonnez-vous au blog et devenez un expert !

Pour rejoindre notre communauté et devenir un expert des plantes et du jardin, cliquez ici. Vous recevrez désormais la newsletter d’OPCP.

Retrouvez-nous aussi sur YouTube, Instagram, Facebook, Twitter et Pinterest.

Bonne lecture à tous et n’oubliez pas de liker et partager et les articles qui vous ont plu 😉!

Publié le Un commentaire

Astuces d’arrosage pour plantes en pots

Savez-vous arroser efficacement votre plante en pot et ré-humidifier correctement la terre ?

Lorsque que la terre de votre plante se décolle des parois du pot, votre terre est colmatée et durcie par la sécheresse. Elle s’est rétractée sur elle-même sous l’effet du manque de molécules d’eau.

A ce stade là, il est urgent d’agir ! Cependant un arrosage traditionnel ne suffit pas ; en effet l’eau ruissèlerait autour de la paroi du pot et s’évacuer très rapidement par le fond.

La meilleure solution est de la baigner plusieurs heures afin que ses racines se réhydratent en puisant l’eau d’une bassine par exemple. Ce qui est idéal à mon sens, mais pas toujours possible en fonction du poids et de la taille des pots.

Alors dans ce cas, je vous conseille la seconde technique, celle de la bouteille percée.

C’est très efficace. L’eau s’écoule comme un goutte à goutte, doucement, en quelques heures et permet une ré-hydratation en profondeur de la terre. Pas 1cl ne lui profitera pas et c’est très planet attitud !

Aussi, cela vous évitera de « lessiver » la terre ; c’est à dire d’emporter, avec le surplus d’eau, les nutriments contenus dans la terre. Vous ferez par la même occasion des économies d’eau !

Pour cela, percez avec une épingle à nourrice votre bouteille côté culot et côté bouchon, une seule fois de chaque côté uniquement.

Pour des petits pots, optez pour des petites bouteilles et, pour les grands pots, utilisez des formats type fontaines ou bidons, et percez plusieurs fois de chaque côté.

Objectivement le seul défaut est l’aspect inesthétique des bouteilles. Alors, j’ai trouvé la parade! J’ai opté pour les bouteilles vertes transparentes de la célèbre marque d’eau gazeuse. Noyées dans le feuillage par-ci par-là et on ne les voit plus 😉!

C’est une technique idéale aussi après un retour de vacances !

À vous aiguilles 😉!

NB : cette astuce d’arrosage peut aussi être utilisée en pleine terre, même si d’autres techniques comme le paillage par exemple sont à favoriser.

 

Publié le 7 commentaires

Quand arroser vos plantes en pots?

Quand faut-il arroser vos plantes en pots ?

Trop ou pas assez c’est toujours la même question ! Trop d’eau et c’est l’apparition quasi certaine de problèmes (parasites, maladies…) et trop peu c’est le risque d’avoir un plant qui ne pousse plus, voire de perdre son plant. Toute la subtilité réside donc ici ! Et pourtant le dosage n’est pas si savant que cela ! Encore faut-il comprendre les plantes ?

Je vais donc vous apprendre à repérer quand vos plantes ont besoin d’eau et quand vous devez arroser immédiatement.

Quels sont donc les signes d’un manque d’eau ?

Une plante qui manque d’eau manifeste un certain nombres de signes VISIBLES qu’il faut savoir interpréter :

  • une terre décollée du pot ou encore craquelée par la sécheresse, colmatée et dure,
  • un jaunissement du feuillage,
  • des feuilles retombantes,
  • des feuilles recroquevillées sur elles-mêmes pour se protéger des rayons du soleil,
  • un feuillage terne.

Bref, un look général en mode « survie » où la plante lutte efficacement contre le manque d’eau et la chaleur en diminuant sa surface d’exposition au soleil.

44C164A4-9E38-49A4-956C-C8B69528ACE2

5DE6E08E-0A00-4B9E-A74D-F08F95D1B7B3

Une fois arrosée, la plante va retrouver sa splendeur en quelques minutes avec un feuillage bien droit, fier, bien ouvert pour prendre un maximum de luminosité afin de fabriquer de la matière organique et fabriquer de nouvelles feuilles.

Une fois bien hydratée, la plante va aussi retrouver le brillant naturel de son feuillage.

Préférez un arrosage le soir, après le coucher du soleil et sur la terre principalement. Pas que l’arrosage du feuillage soit inutile, mais vous diminuerez ainsi l’évaporation d’eau.

Désormais, plus d’excuses, vous savez comment faire !