Publié le Un commentaire

Comment entretenir ses poteries terre cuite ?

Les poteries terre cuite faites d’argile naturelle, qui arborent nos balcons, jardins et autres terrasses, offrent de nombreux avantages mais présentent également l’inconvénient de se couvrir de taches avec le temps.

Alors, comment entretenir ses poteries terre cuite ? Comment les nettoyer efficacement sans les abîmer ? A quelle fréquence ? Et comment les protéger des fissures ?


Avec les poteries terre cuite, il y a un avant – un pendant – et un après.

Et oui toutes les phases sont importantes pour limiter les taches blanches dû au calcaire et les décolorations dûes aux engrais, dépôts organiques et substrat trop riche.


ENTRETIEN DES POTS AVANT PREMIÈRE UTILISATION

Avant toute première utilisation, il est primordial de faire tremper les pots neufs pendant 48 h dans l’eau de pluie de préférence.

Après ce trempage, les pots doivent être complètement sec avant d’accueillir une plante.

Autant que possible, retournez-les et faites les sécher au soleil. Il n’est pas utile de les essuyer. Seuls le soleil et le vent assècheront correctement vos pots.


ENTRETIEN DES POTS PENDANT L’UTILISATION

Afin de protéger vos poteries des gelées et des fissures, il est essentiel de prendre quelques précautions :

  • A la plantation, il est déterminant de prévoir un drainage de qualité pour limiter toute eau stagnante au fond ou une humidité excessive de la motte de manière générale. Quelques cailloux plus grossiers au fond et des billes d’argile en couche épaisse seront garants d’un drainage adéquat. Pour pérenniser ce dispositif, et éviter que la terre « ne file au fur et à mesure » dans « la zone de drainage » je rajoute un feutre de plantation entre les billes d’argile et la terre, permettant ainsi à chacun de rester à sa place et de ne pas se mélanger.
  • En hiver, supprimez les soucoupes et surélevez de quelques centimètres vos poteries afin qu’elles ne soient pas en contact direct avec le sol, écartant tout risque de gel.
  • En pleine saison, n’oubliez pas de tourner vos poteries. Outre le fait que cela profitera à son hôte, exposez alternativement au nord et au sud, l’effet patine de la poterie sera d’autant plus agréable et homogène, ne vieillissant pas de la même manière au nord et au sud.


COMMENT NETTOYER SES POTERIES TERRE CUITE ?

Une fois encrassées, il est de bon ton de nettoyer vos poteries car mine de rien, ce calcaire obstrue la porosité de la terre cuite et réduit de ce fait les bienfaits des échanges thermiques que l’argile permet.

Et pas de secret, l’huile de coude est nécessaire. Vous pouvez utiliser selon le niveau de salissure une brosse en chiendent, ou dans les cas les plus extrêmes une paille de fer. Brossez délicatement pour ne pas entamer l’argile et rayer vos poteries. Seules les tâches les plus coriaces et épaisses nécessitent la paille de fer.

L’ajout de vinaigre blanc est conseillé. Très efficace pour dissoudre le calcaire, vous pouvez le diluer ou agir localement. Rincez abondement à l’eau claire ensuite, et faites sécher comme décrit précédemment.

Après le « décapage », vous pouvez nourrir vos poteries en appliquant avec un chiffon sec de l’huile de tournesol, de l’huile de lin. Massez et faisant des ronds et essuyez le surplus. A appliquer sur pots neufs ou nettoyés.


Ces entretiens sont à renouveler dès que les pots le nécessitent, sans fréquence particulière.

Le printemps arrive bientôt, alors prêts pour le nettoyage de printemps des pots ?



Crédits textes et photos : OsezPlanterCaPousse
Publié le 6 commentaires

Poteries terre cuite ou pots plastiques, comment choisir judicieusement ?

Choisir un contenant adapté aux plantes est un élément important qui rentre en compte dans leurs épanouissements.

Alors, savez-vous quel choix faire entre les poteries en terre cuite et les pots plastique ? Est-ce en fonction des végétaux ? Selon leur lieu de culture ? Quels sont les avantages et les inconvénients et selon quels critères choisir ?

Ici, je vous explique mon point de vue détaillé sur la question pour avoir testé différentes configurations.


Poterie terre cuite

La poterie en terre cuite est une matière naturelle issue de carrières. Elle est faite à base d’argile moulée puis chauffée à très haute température afin de durcir et de la figer définitivement.

Ses avantages sont nombreux en commençant par le plus essentiel, celui de jouer un véritable rôle de régulation thermique.

La terre cuite va optimiser et réguler la température de la motte en maintenant les racines à une température adéquate été comme hiver. L’été, la motte sera maintenu au frais et à contrario l’hiver, la motte sera maintenue au chaud.

Son rôle est donc essentiel pour l’épanouissement de votre plante.

Les terres cuites ont bien sûr quelques inconvénients. Elles sont évidemment plus lourdes que le plastique et plus fragiles en cas de choc.

Certaines peuvent avec le temps développer des tâches et/ou des traces de champignons. En effet, certains types de terre trop chargés en sels solubles sont absorbés par la terre cuite et contribuent au développement de tâches.

Il se peut aussi que des variations de teintes et de couleurs apparaissent en raison des dépôts organiques laissés par les engrais ou le calcaire de l’eau d’arrosage.

Ceci étant, ses petits défauts confèrent une certaine authenticité et un effet patiné aux poteries.

Dans le temps, et si les trous de drainage ne sont pas bien dégagés, l’eau s’infiltre et le gel peuvent fissurer la poterie la rendant à terme inutilisable.

Côté prix, on voit de tout : de la poterie simple à quelques euros jusqu’à certains modèles garantit antigel d’une épaisseur qui en dit long sur le poids valent plusieurs centaines d’euros mais sont d’une résistance à toute épreuve.

Voici quelques conseils pour bien entretenir votre poterie :

  • Lavez le pot neuf et le mouiller dans son intégralité avant de l’utiliser.
  • Tournez votre poterie régulièrement : cela permet à chaque face d’être exposée alternativement au Nord et au Sud, sachant que les mousses se développent davantage sur les faces exposées au Nord.
  • Veillez à ne pas obstruer les trous de drainage, en sur-élevant votre porterie afin de garantir l’écoulement de l’eau et d’écarter tout risque de gel et de fissures.
  • Utilisez un pistolet à eau à haute pression pour décaper les mousses sans risque d’abîmer la poterie.

Pots plastique

Les pots plastique ont l’avantage d’être économiques, légers et durables.

Certes moins sexy et naturels que la terre cuite, ils n’ont aucun effet bénéfique sur l’échange thermique, c’est même le contraire ! L’hiver en extérieur, la motte sera maintenue au froid exposant dangereusement la plante au gel et l’été le plastique va retenir la chaleur et même l’augmenter.

Coté durée de vie, il n’y pas de différences substantielles, ils peuvent aussi s’altérer et se casser dans le temps.

En revanche, utilisés à bon escient, ils sont idéales pour certaines plantes. Celles qui aiment la chaleur et l’humidité comme les boutures ou les plantes tropicales, marécageuses, aquatiques, les orchidées ou encore les plantes carnivores.

Notamment pour ces deux dernières, carnivores et aquatiques, l’utilisation d’une poterie terre cuite est totalement déconseillée car elle absorbe en lieu et place des plantes les minéraux contenus dans l’eau. A terme, ces minéraux feront forcément défaut aux plantes.

Alors que le pot plastique, lui va permettre de maintenir à une chaleur constante et une bonne absorption des minéraux par la plante.

Il en est de même pour les plantes tropicales qui nécessitent une très forte humidité. L’utilisation d’un pot plastique permet notamment de rajouter un cache-pot avec un lit de gravier humide au fond qui maintiendra une humidité ambiante dont elles ont besoin.


Alors, comment choisir ?

Pour choisir judicieusement, vous devez donc prendre en compte simultanément au moins trois critères :

  • le type de plante,
  • ses besoins en eau,
  • le lieu de culture de votre plante : intérieur ou extérieur.

Aussi, et de manière générale, je conseille pour toutes les plantes que vous mettez en extérieure à l’année ou même de manière ponctuelle l’été d’utiliser une poterie terre cuite. Ceci est valable pour les plantes succulentes et cactées, certaines plantes vertes, les arbustes, plantes aromatique, ect… L’échange thermique sera bénéfique pour votre plante.

Pour les petites plantes ou les boutures, vous pouvez utiliser un pot plastique qui favorisera une chaleur et humidité importante bénéfique ; ainsi que pour les plantes carnivores, aquatiques ou tropicales.

N’hésitez pas aussi à nettoyer vos contenants qu’il soient plastiques ou terre cuite en vue d’une réutilisation à l’eau de javel diluée, cela détruira toutes les bactéries. Rincez abondamment et réutilisez.

A vous choix et à vos rempotages 🙂


Crédits photos et textes : OsezPlanterCaPousse ® 
Publié le

Abonnez-vous au blog et devenez un expert !

Pour rejoindre notre communauté et devenir un expert des plantes et du jardin, cliquez ici. Vous recevrez désormais la newsletter d’OPCP.

Retrouvez-nous aussi sur YouTube, Instagram, Facebook, Twitter et Pinterest.

Bonne lecture à tous et n’oubliez pas de liker et partager et les articles qui vous ont plu 😉!

Publié le

Rempotage de cactus, comment faire ? #Vidéo #DIY #tutocactus

Découvrez comment réaliser un rempotage de cactus rapide et efficace avec les astuces d’OPCP, sans vous blesser et sans les altérer et profitez d’une décoration végétale désertique 🌵.


MATÉRIELS NÉCESSAIRES :

– Pot en terre cuite percé

– Billes d’argile

– Feutre de plantation

– Gravier esthétique de finition

– 1 paire de gant

Le nom des plantes utilisées sont dans l’ordre Aloe Humilis – Cactus Stenocereus pruinosus – Cactus oursin avec une multitude d’épines rouges – Cactus euphorbia.


Si vous avez aimé cette vidéo, n’oubliez pas de vous abonner à la chaîne Youtube.


Retrouvez ici une vidéo qui vous permettra de nettoyer votre cactus entièrement : https://bit.ly/Nettoyeruncactus

Et n’oubliez pas de vous Abonner, Liker et Partager !

Crédit musique : Sycamore Tree de Philip E Morris


Crédit textes et vidéo : OsezPlanterCaPousse®
Publié le

Comment réaliser une composition dans une souche d’arbre ? #video #DIY

Vous souhaitez apporter une vraie touche d’originalité et encore plus de naturel à vos plantes, découvrez les astuces pour réaliser une composition dans une souche d’arbre…

Après les réalisations dans des coupes plus ou moins profondes façon terrarium, ici, j’ai le plaisir de mettre à l’honneur le côté ultra naturel du support et au final de la composition dans sa globalité.

La souche de bois apporte sans contestation une touche d’originalité et d’authenticité.

Quelles soient de moitiés, entières ou encore en morceaux, elles nous rappellent immédiatement nos forêts et accentuent le côté végétal de l’objet.

Soyez créatifs, n’hésitez pas à réaliser vos propres décorations de plantes et osez planter ça pousse 😉.

Si vous avez aimé cette vidéo, n’oubliez pas de vous abonner à la chaîne Youtube.

Et n’oubliez pas de Liker Commenter et Partager !


Crédit photos textes et vidéo : OsezPlanterCaPousse®
Publié le Un commentaire

Comment bouturer et cultiver des plantes grasses de A à Z ? #vidéo #DIY

Découvrez comment faire bouturer des plantes grasses à partir des feuilles et comment faire une composition de vos boutures de tiges !

Multipliez ainsi vos plants avec les conseils et astuces de OPCP

Si vous avez aimé cette vidéo, n’oubliez pas de vous abonner à la chaîne Youtube.

Et n’oubliez pas de Liker Commenter et Partager !



Pour vous donner quelques idées, voici différentes composition de plantes grasses.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Crédit photo textes et vidéo : OsezPlanterCaPousse®
Publié le

Comment rempoter des plantes? #vidéo

Découvrez les conseils et astuces de OPCP pour réussir vos rempotages en toute simplicité.

Matériels nécessaires :

  • pot percé,
  • feutre de plantation ou géotextile,
  • couche de drainage : types billes d’argiles ou graviers,
  • terre fraîche, adaptée aux besoins de votre plante.

Si vous avez aimé cette vidéo, n’oubliez pas de vous abonner à la chaîne Youtube.

Et n’oubliez pas de Liker Commenter et Partager !



Crédit texte et vidéo : OserPlanterCaPousse®
Publié le

Comment rempoter une plante grasse ? #video

Découvrez les manipulations de OPCP pour rempoter vos plantes grasses sans risques.