Publié le Laisser un commentaire

Qu’est-ce-que le Slow Flower ?


Le saviez-vous ? La plus part des fleurs coupées que l’on trouve dans le commerces proviennent de loin voire de très loin et ont un fait long voyage avant d’arriver chez vous pour décorer et enivrer votre séjour d’un doux parfum.

Offrir un bouquet de fleurs est rarement un acte écologique. Où cultive-t-on les fleurs coupées ? Quelles sont les pratiques actuelles et l’impact sur notre environnement ?

Existe-il des alternatives pour faire plaisir tout en faisant un achat éco-responsable qui tendent vers des pratiques de consommation locale et durable ? Quelles sont les solutions plus respectueuses de l’environnement et notre planète ? Qu’est-ce que le Slow Flower ? Comment s’y retrouver et finalement où acheter ses fleurs ?


D’OU PROVIENNENT LES FLEURS COUPÉES ? QUEL EST L’IMPACT SUR NOTRE ENVIRONNNEMENT ?

Produites essentiellement aux Pays-Bas ou au Kenya suivi par l’Ethiopie & l’Amérique du Nord, la production de fleur coupée est donc un marché gourmand en énergie. Cultivée dans des pays chauds, elle doit être réfrigérée et rapatriée et inversement dans les pays frais elle doit être chauffée.

La production d’une rose rejetterait autant de CO2 qu’un trajet de 5km en voiture !! Juste incroyable non ? Et tout ça pour une durée de vie de seulement quelques jours ….

Finalement que la fleur soit produite aux Pays-Bas sous serre éclairée et chauffée ou au Kenya à l’air libre puis exportées par avion réfrigéré, l’impact environnemental et le bilan carbone serait sensiblement le même selon une étude scientifique.



QUELLES SONT LES SOLUTIONS ALTERNATIVES ? QU’EST-CE-QUE LE SLOW FLOWER ?

Le SLOW FLOWER est un nouveau concept émergeant qui vise à changer nos modes de consommation mais aussi à relancer la production de fleurs en France.

Le SLOW FLOWER, littéralement « fleurs lentes », revendique donc une production de fleurs au rythme de la nature et des saisons, de manière la plus respectueuse de l’environnement et de la biodiversité possible puis vendues ensuite localement en circuit court.

Actuellement, on compte environ 400 producteurs en France contre 8 000 il y a 35 ans.


COMMENT S’Y RETROUVER ? OU ACHETER SES FLEURS ?

L’industrie de la fleur coupée s’organise et des labels se mettent à voir le jour. Certes, il y en a moins que dans l’alimentaire fort heureusement, mais on ressent clairement une volonté des industriels de normaliser davantage pour informer le client et jouer la transparence.

Les deux labels, à retenir à mon sens, sont le label «Fleurs de France». Lancé en 2015, il garantit que la fleur a été cultivée en France.

Et le label Plante Bleue qui garantit une production française et prend en compte une dimension éco-responsable respectueuse de l’environnement. Dispositif renforcé dernièrement par une certification Haute Valeur Environnementale (HVE), niveau d’exigence le plus élevé de certification environnementale et sociale.

Il existe donc des solutions, acheter des fleurs de saison directement aux producteurs français en circuit court ou via des artisans fleuristes à l’instar de Monsieur Marguerite qui livre partout en France des fleurs de saison produites à 100% par des producteurs français.

Monsieur Marguerite est mon gros coup de coeur. Leur slogan « Cultivons l’amour » est à l’image de leurs ambitions : embellir votre vie et celle des personnes que vous aimez avec des bouquets de fleurs cultivées près de chez vous ! Vous y trouverez des bouquets de fleurs à variété unique ou des mélanges de fleurs variées hautes en couleurs pour un été coloré et festif !

Pour plus d’infos, rdv sur Monsieur Marguerite !

Source : Futura Science

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.