Publicités

SOS Pelouse, comment entretenir sa pelouse au printemps ? #1

Vous enviez les pelouses savamment entretenues des jardins publics ou mieux encore des golfs et de leurs greens si beaux.

Vous en rêvez et malheureusement c’est sans succès pour vous !

Sachez que l’entretien d’un gazon relève presque d’un art à part entière.

Votre pelouse, qui était jusqu’à là en stade de dormance pendant la période hivernale, comme un animal hibernerait, se réveille avec les premières pluies et chaleurs printanières.

Généralement négligée dans les jardins privés, la pelouse étant une plante comme une autre, elle nécessite au même titre que les autres végétaux un entretien et nettoyage de printemps.

Voici donc 6 étapes clés pour un entretien printanier de gazon, un brin puriste je l’avoue.

Du coup, en fin d’article je vous indique les étapes d’un entretien plus ‘light’ réalisable sur des superficies importantes.


ÉTAPE 1. TONDRE AU PLUS COURT

Dès mi-mars, effectuez votre première tonte au plus court de la tondeuse.

L’objectif étant de couper au maximum les brins de gazon afin de dévoiler la mousse aux rayons du soleils pour qu’elle meurt et pour favoriser le renouvellement des brins d’herbes.

Toute la durée du printemps, il est nécessaire de tondre très régulièrement environ une fois par semaine pour ces même raisons.

Les températures ne sont pas encore trop chaudes en journée et les pluies printanières permettent au gazon d’être maintenu ‘court’.

Cela le fortifie, se débarrassant de la mousse, le gazon capte plus la lumière, crée de nouvelles tiges, multiplie ces brins d’herbes pour justement se préparer à gérer les chaleurs du plein été.

Cette étape est aussi un pré-requis en vue de préparer le terrain pour l’étape 2.


ÉTAPE 2. SCARIFIER LA PELOUSE

A l’aide d’un outil spécifique appelé scarificateur, manuel ou électrique, l’objectif est double.

D’une part, il permet de soulever tous les déchets végétaux, organiques et autres sédiments accumulés dans le temps sur le sol et, surtout de décoller la mousse du sol afin d’apporter de la clarté et de la lumière aux brins de pelouse.

Enfin, scarifier la pelouse revient à entailler légèrement le terrain lui permettant une meilleure absorption des nutriments et eaux de pluies.

Pour un résultat optimal, passez le scarificateur en longueur et en largeur, créant ce dessin à plusieurs carrés.

Certes votre pelouse paraît moins belle après le passage du scarificateur, mais c’est un mal pour un bien, croyez-moi et cela ne dure finalement pas très longtemps avant qu’elle ne retrouve sa beauté.



ÉTAPE 3. RAMASSER LA MOUSSE

Si vous avez un scarificateur à bac récupérateur, il ramassera la mousse pour vous, le cas échéant il vous faudra la ramasser manuellement.

Une idée de réutilisation de la mousse est la réalisation de décoration végétale japonaise en kokedama, que je vous laisse découvrir dans le lien.



ÉTAPE 4. CAROTTER

Ici, l’objectif est de faire respirer le sol en profondeur.

Munie de chaussures de jardinier à semelles spécifiques avec des pointes rigides d’environ 3cm , il s’agit de perforer le terrain.

A pratiquer sur terrain humide de préférence, à l’occasion d’un tour dans le jardin, cette étape reste un peu physique.



ÉTAPE 5. DRAINER & SEMER

Pour les terrains à tendance argileuse, il est important de veiller à un bon drainage.

Mélangez des graines de pelouse avec du sable dans un sceau.

Versez le tout sur votre pelouse, et bizarrement passez le balai sur votre gazon en prenant soins de remplir tous les trous.

Les carottages vont se remplir de ce mélange ultra-efficace drainant et de graines prêtes à pousser.

Idéale également pour réaliser une surface de réparation de gazon, cette technique est utilisée comme entretien fréquent sur les greens de golf.



ÉTAPE 6. FERTILISER

Au même titre que vous mettez de l’engrais à vos plantes, pourquoi votre pelouse ne le mériterait-elle pas ?

Fertilisez avec des solutions naturels votre pelouse, celles qui favorisent le développement microbiologique et le respect la biodiversité comme des cendres de bois par exemple.


Enfin, pour un entretien plus léger ou pour des superficies importantes, les étapes 1 & 2 de tontes courtes et régulières et de scarification sont indispensables pour entretenir convenablement votre gazon.

Après tout ce mal donné, n’oubliez pas de l’arroser. Ayant été un peu mal malmenée elle aura besoin d’arrosage, peu mais fréquent pour assurer sa reprise rapide.

Vous verrez très vite les bienfaits d’entretenir son gazon !


Pour aller plus loin, découvrez que fait-on au jardin au printemps ?


Crédits photos et textes : OsezPlanterCaPousse 
Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :