Connaissez- vous la Mertensie maritime ou plante huître ?

Invitation au voyage au bord de mer avec cette découverte végétale ! Originaire des plages du littoral atlantique, front de mer breton ou encore normand, la Mertensie maritime est une plante comestible au délicieux goût d’huître. De quoi en surprendre plus d’un !


De son vrai nom botanique Mertensia maritima, on la surnomme aussi huître végétale, huître potagère, sanguine de mer ou encore pulmonaire de Virginie.

Presque oubliée, elle revient aujourd’hui en force et retrouve ses lettres de noblesse. Très recherchée par les fins gastronomes et restaurateurs pour ses saveurs insolites et les mariages culinaires qui s’offrent à leur imagination débordante, on déguste de cette plante les feuilles mais aussi les fleurs.

Plante vivace à port rampant de couleur bleutée parfois même turquoise, elle produit au printemps et début d’été de petites fleurs bleues en forme de clochettes qui deviennent, une fois fécondées, roses.

Venant des bords de plage, la Mertensie a la spécificité de contenir des glandes de sel qui lui permettent d’évacuer par excrétion le sel qu’elle absorbe fortement présent dans son environnement naturel.



Culture – Exposition

Comme sa provenance l’indique, la Mertensie a besoin d’un substrat léger composé de 2/3 de sable et 1/3 de terreau et d’une exposition lumineuse au soleil ou à la mi-ombre.

Pour une culture en pleine terre, un apport d’eau ponctuel et léger pendant les périodes sèches et chaudes lui seront favorables, le reste du temps laissez la nature faire.

En pot, ajouter des billes d’argile pour optimiser le drainage car elle ne supporte pas d’avoir les racines dans l’eau et attendez que le substrat soit sec en surface avant tout nouvel arrosage. Le sol doit être bien drainé tout en restant frais, profitant des embruns dans son milieu naturel.

Très rustique jusqu’à -30°, elle peut être hivernée dans un endroit bien aéré et protégée de trop de précipitations craignant l’humidité au niveau racinaire.


Multiplication

Le bouturage de feuilles à faire raciner n’est pas facile car il est relativement long et parfois la feuille meure avant de produire la moindre racine.

La Mertensie se multiplie donc essentiellement soit par division des mottes, soit plus facilement par semis. Récoltez les graines contenues dans les fleurs fécondées et plantez-les en godets avant de les repiquer dans des pots plus grands.


Bon à savoir

  • Séparez-vous des hampes florales au profit de la production des feuilles.
  • La récolte se fait d’avril à novembre : coupez régulièrement les feuilles sur l’extérieur du plant.
  • Une fois coupées, les feuilles ne se conservent pas plus de quelques jours au réfrigérateur.
  • La Mertensie se déguste crues, mi-cuites ou cuites.
  • Elle aime les soirées fraîches d’été qui ravivent ses saveurs et craint les escargots et les limaces qui en raffolent et sont capables d’anéantir un plant très rapidement.

Le saviez-vous ?

  • La Mertensie se développait à foison sur notre littoral mais suite des à des décennies de cueillette intensive et irraisonnée elle avait presque disparu du territoire puis a été réintroduit dans les potagers grâce à sa popularité auprès des jardiniers, désormais accentuée auprès de celles des restaurateurs.
  • Vous pouvez parfois trouver de la Mertensie à la vente chez des poissonniers connaisseurs au même titre que la salicorne.

Une dégustation ….

Pour tous les gourmands curieux à qui j’ai suscité de l’intérêt voire exciter quelques papilles, rendez-vous pour une dégustation prévue au prochain atelier du 21/09/2019 aux Serres du Lycée horticole de Lyon-Dardilly.

Inscriptions en ligne très prochainement sur le site !


Crédits textes et photos : OsezPlanterCaPousse 
Remerciements : Les Serres du Lycée Horticole de Lyon-Dardilly

3 commentaires sur “Connaissez- vous la Mertensie maritime ou plante huître ?

Ajouter un commentaire

  1. Je ne connaissais pas cette plante et je la trouve très décorative. Et si en plus elle est comestible et a le goût d’huîtres c’est un vrai bonheur.

  2. Suite du message précédent… je suis contente d’apprendre qu’un nouvel atelier est prévu en septembre !!!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :